La chaise qui fait pleurer...

Des larmes fourbes, douteuses, ont été versées pour une dame dont la chaise est restée vide, lors d'un colloque organisé dans un pays d’Europe et ayant entre autres pour thème : « La dissolution des frontières : de la communication avec l’Autre. ». Cette personne, une résidente de Gaza, n’aurait pas reçu l’aval des autorités israéliennes pour pouvoir s’y rendre. Mais pourquoi diable s’en prend-on à Israël, alors que l’Égypte rend sa frontière avec Gaza nettement plus imperméable ? D’ailleurs, c’est avec raison que le Coordinateur des activités du gouvernement dans les territoires a refusé à cette dame d’aller participer à un colloque où l’on demande au seul État Hébreu d’ouvrir ses frontières, et cela, tout en faisant fi des menaces terroristes qui pèsent sur lui. Diantre, que l’on cesse une fois pour toutes de jauger l’humanisme à l’aune israélienne.

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel