Non, Monsieur Décaillet !!! Mahmoud Abbas n'a pas raison (voir l'article édité sur ce blog sous ce titre)

Cher Monsieur,

Et tout d’abord ceci : affirmer que "le Président américain multiplie, pour se garder un socle électoral en novembre 2020, les provocations contre la dignité palestinienne la plus élémentaire", c’est sous-entendre fallacieusement qu’il désire satisfaire un certain lobby. Je regrette que vous puissiez, avec des propos que l’on pourrait interpréter de manière antisémite, réveiller la bête immonde.

Alléguer que la présence juive en Judée Samarie est colonialiste et critiquer la décision de reconnaissance par D. Trump que Jérusalem est la capitale d’Israël, c’est jeter au rebut des pans entiers de l’histoire biblique.

Je rappelle quand même que la Judée Samarie a été divisé selon les accords d’Oslo, en trois zones. La zone A est entièrement sous contrôle de l’autorité palestinienne, la zone B est sous contrôle mixte israélo-palestinien et la zone C est entièrement sous contrôle israélien.

Je remémore aussi les offres de paix formulées par le passé avec notamment l’abandon de l’entière Judée Samarie et de Jérusalem Est, qui n’ont trouvé aucun écho auprès des dirigeants de l’OLP. Alors, qui joue la montre, qui atermoie ? Il arrive un temps où les responsables doivent assumer leurs refus.

Prétendre que Gaza n’a pas d’indépendance, c’est oublier que Israël a quitté unilatéralement cette enclave dans un espoir de paix. Gaza n’est pas isolée. Des dizaines de camions israéliens l'alimentent quotidiennement. De plus, Israël a facilité tout dernièrement le transfert de fonds qatarie au groupe terroriste Hamas qui lui lance régulièrement des roquettes et des ballons incendiaires. Sans compter que de milliers de Palestiniens traversent chaque jour la frontière pour aller travailler en Israël. Et si les Gazaouis vivent dans des conditions inimaginables, c’est parce que le groupe terroriste, classé comme tel par l'Union Européenne, détourne les dons internationaux qu'il reçoit non seulement à des fins d’enrichissement personnel, mais aussi pour se doter d’un arsenal militaire qui selon sa charte doit viser à l’éradication d’Israël.

Soutenir que l’on fait reculer la langue arabe en territoire israélien, est une ignorance totale de la vie israélienne. Et pour ne citer qu’un exemple : qui donc a visité l’État juif a vu que les noms des rues sont toujours traduits en hébreu et en arabe. Il est trop facile de colporter des dires sans les étayer.

Je vous prie donc, Cher Monsieur Descaillet, de bien vouloir revoir vos classiques. Commémorer le 25ème anniversaire de la libération d'Auschwitz c'est bien, mais avoir une vue objective du conflit israélo-palestinien, c'est encore mieux, et surtout par les temps qui courent.

Avec mes meilleures salutations.

David Frenkel

 

 

 

 

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Avis aux commentateurs éventuels. J'ai écris ce billet pour contrecarrer les opinions non seulement de Mr Décaillet, mais aussi de ceux qui avalent ce qu'on leur raconte. Je précise haut et fort, je n'ai rien contre cet éminent journaliste. C'est pourquoi je supprimerai tous les commentaires qui prennent à partie personnellement Monsieur Décaillet.

  • "je supprimerai tous les commentaires qui prennent à partie personnellement Monsieur Décaillet."
    Il y aurait pourtant de quoi faire, mais c'est votre choix. Vous avez dit l'essentiel, il eût été intéressant de creuser les motivations de certains, qui ne sont pas anti-sémites mais néanmoins problématiques...

  • Ce n'était pas une attaque personnelle contre Pascal Decaillet, mais le rappel dun constat. L'Iran d'aujourd'hui finance des mouvements terroristes qui veulent détruire Israël, ce n'est un secret pour personne. Je rappelle que les Achemenides ont libéré les juifs de Babylone et leur ont permis de récupérer Jérusalem. Nous sommes loin de l'attitude des ayatollahs qui n'ont de cesse de rappeler qu'ils veulent détruire Israël.

    ABE

Les commentaires sont fermés.