Après l'étoile jaune, voici l'étoile bleue !

image.jpg

La France collait l’étoile jaune sur les juifs, le Haut-Commissariat aux droits de l'homme des Nations-Unis (HCDH), quant à lui, marque d’une étoile bleue les entreprises israéliennes et les multinationales qui procurent des biens et des services aux demeurants de la Judée Samarie. Une série de 112 entreprises sont marquées du sceau de l’infamie en raison d’une soi-disant occupation israélienne. Sans entrer dans les détails de cette désignation fallacieuse, insurgeons-nous contre cet HCDH qui bafoue le droit international en inaugurant une juridiction qui ne s’appliquerait seulement à Israël. En effet, une étude sous le nom de « Who Else Profits ? The Scope of European and Multinational Business in the Occupied Territories » montre nombre d’entreprises suivantes qui ont exercé ou exercent encore leurs activités dans des territoires réellement occupés :

Au Sahara Occidental, occupé par le Maroc : Coca-Cola ; Norges Bank ; Priceline Group ; TripAdvisor ; Thyssenkrupp ; Enel Group ; Caterpillar ; Bombardier ; Western Union 35 ; Transavia Airlines.

Au Nagorno-Karabakh, occupé par l’Arménie : Caterpillar ; Airbnb ; AraratBank ; Ameriabank ; ArmSwissBank.

A Chypre-Nord, occupé par la Turquie : Priceline Group ; Zurich Insurance ; Danske Bank ; TNT Express ; Ford Motor Company ; BNP Paribas ; Adana Çimento ; RE/MAX ; Telia Company ; Robert Bosch.

Sans compter celles qui commercent avec :

- Le Tibet, envahi illégalement par la Chine,

- La Crimée illégalement annexée par la Russie,

- les îles Vierges, Samoa et Guam, occupés par les Etats-Unis,

-Tokélaou, sous occupation de la Nouvelle Zélande,

-la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie, colonisées par la France

-Nombre de territoires colonisés (10), par le Royaume-Uni.

Je rappelle la définition de l’antisémitisme : hostilité manifestée à l'égard des juifs et érigée parfois en doctrine ou en mouvement réclamant contre les juifs des mesures d'exception. Alors, le HCDH ayant pris la décision de ne lister que les sociétés travaillant dans les territoires conquis par l’État juif en 1967, et rappelons-le quand même, lors d’une guerre défensive, baigne dans un antisémitisme primaire.

Il est déplorable qu’aucun éditorialiste, pourtant si prompt à prendre fait et cause quand cela implique Israël, ne dénonce pas un organisme qui prend des mesures judéophobes.

 

Lien permanent 15 commentaires

Commentaires

  • Vous commettez plusieurs maladresses :
    - Le Tibet, envahi illégalement par la Chine
    A ce titre, tout ou presque peut être remis en question. La Corse, envahie par les Français. Le pays basque, dépecé par les Espagnols et les Français. La Laponie. On pourrait passer des heures à énoncer des cas similaires. Alors pourquoi vouloir prétendre que le Tibet féodal a plus de droits que tous ces autres exemples ?
    Quant à la Crimée, elle est la terre d'origine des Russes. Khrouchtchev, secrétaire du PCUS, en a donné l'ADMINISTRATION à l'Ukraine en 1954, du temps où il n'y avait pas de différence entre Russie et Ukraine, toutes deux républiques socialistes soviétiques. Poutine n'a fait que se dépêcher d'intervenir avant que les USA n'envahissent Sébastopol, port construit par la Grande Catherine.
    Ce n'est pas en s'attaquant à d'autres pays, qui sont pleinement dans leurs droits, l'un au Tibet, l'autre en Crimée, que vous allez justifier quoi que ce soit en faveur d'Israël.
    On veut bien être sympathisant d'Israël, mais pas au prix d'avaler des couleuvres...

  • @Geo : Je ne fais que de dénoncer deux exemples qui ne titillent nullement, les bien-pensants, et qui sont loin d'être exhaustifs. Dommage que vous ne dénoncez pas AUSSI l'antisémitisme criard de la HCDH

    Par ailleurs, je maintiens mes dires concernant le Tibet et la Crimée car :
    1) L'accord en 17 points fut dénoncé 8 ans plus tard, en 1959, par le dalaï-lama et son gouvernement, qui affirment qu'il fut signé par les Tibétains sous la contrainte

    Un article publié par le gouvernement tibétain en exil en 1996, déclare que le traité a été imposé au Tibet par la force et qu'il « n'a jamais été conclu de façon valide et qu'il a été rejeté par les Tibétains »42.

    2) Quant à la Crimée voit https://www.ukrinform.fr/rubric-polytics/2581320-le-ministere-des-affaires-etrangeres-explique-les-priorites-de-lukraine-a-lunesco.html

    L’action prioritaire de l’Ukraine auprès de l’UNESCO consiste à utiliser ses capacités pour attirer l’attention de la communauté internationale sur les problèmes survenus sur le territoire de la Crimée, annexée illégalement par la Russie.

  • Si l'on ne veut pas considérer l'Histoire comme un tout plus grand que la somme de ses parties et que l'on trouve un intérêt à saucissonner pour simplifier, pourquoi ne pas évoquer les conséquences actuelles de l'invasions scélérate du Pays de Vaud par les Confédérés en 1476 et des massacres qui suivirent...

  • @Rabbit : Ne déviez pas mes propos. Je ne saucissonne pas, je dis simplement qu'à NOTRE EPOQUE, soit on liste toutes les entreprises qui exercent leurs activités dans les territoires contestés soit on s'abstient de pointer UNIQUEMENT sur le *juif des nations". Est-ce si difficile à saisir ?

  • Il y a eu une forte immigration de Russes en Israël. Je serais très curieux de connaître leur point de vue sur la théorie américaine made in CIA de la soi-disant annexion de la Crimée. Cela doit être assez pénible pour eux d'entendre ça...

  • @Géo : ne dévions pas du sujet qui est la mise au pilori du seul État juif. Et concernant la Crimée. peu importe ce qu'en pensent les juifs russes. https://www.canada.ca/fr/affaires-mondiales/nouvelles/2018/07/lannexion-de-la-crimee-est-contraire-au-droit-international.html
    J'en reste là. Amicalement.

  • "lannexion-de-la-crimee-est-contraire-au-droit-international" Cela en dit long sur le droit international, que l'on devrait ici appeler droit américain...
    Vous voyez bien que je ne dévie en rien du sujet : combien de condamnations d'Israël aux NU au nom du droit international ? Et qu'en pensez-vous ?
    Quand on défend une cause, on veille à ce que les arguments que l'on utilise ne puissent pas être repris contre soi...
    Comprenez-vous que ces critiques sont faites en toute amitié pour la cause que vous défendez ?

  • @Geo: c'est justement que j'ai écris, qu'au nom du droit international, on applique deux poids et deux mesures, la Crimée dont on condamne l'annexion, vaut autant que la soi-disant annexion de la Judée Samarie, dénomination juive. Je ne comprends pas ce que vous cherchez, c'est pourtant facile à comprendre : condamner la Russie pour son annexion de la Crimée, et ne pas y lister les entreprises qui y travaillent, alors que l'on liste les entreprises travaillant en Judée Samarie, c'est de l'antisémitisme. Point final, et cela sera mon dernier mot.

  • @Geo et ce n'est pas seulement comme vous dites ..."Cela en dit long sur le droit international, que l'on devrait ici appeler droit américain..." CE N'EST PAS LE DROIT AMERICAIN MAIS L'ASSEMBLEE GENERALE DE L'ONU https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/03/27/97001-20140327FILWWW00248-l-onu-l-assemblee-generale-denonce-l-annexion-de-la-crimee.php. Maintenant svp, ne revenez plus là dessus. Amicalement David

  • @Rabbit : commentaire hors sujet, car je ne prétends pas que le Tibet ne soit pas chinois, je dis simplement que si gouvernement tibétain en exil en 1996, déclare que le traité a été imposé au Tibet par la force et qu'il « n'a jamais été conclu de façon valide et qu'il a été rejeté par les Tibétains », il conviendrait aussi de mettre sur la liste noire les entreprise qui commercent avec le Tibet Chinois. Pourquoi discriminer la JUDEE SAMARIE dénomination juive ? J'arrête là le débat.

  • Voyons Géo, vous savez très bien ce que valent les XX condamnations de cet ONU genevoise, dont personnellement et les Israéliens nous nous en tapons! Bientôt cette organisation de fantoches pour ne pas dire autre chose, ira faire la manche pour survivre. Soit elle fermera boutique, soit les «  pétrodollars «  prendront le pouvoir . Qui vivra verra!

  • "ce que valent les XX condamnations de cet ONU genevoise, dont personnellement et les Israéliens nous nous en tapons!"
    C'est bien ce que je dis. Mais à propos de la Crimée !

  • Géo, ne vous attendez pas à savoir ce que pense la forte immigration des Russes. en Israël, tout préoccupés qu’ils sont sous les roquettes..... Israël est un pays en guerre depuis qu’il a repris sa terre qui s’est malgré tout reconstruit, dont toute cette animosité et haine qu’il suscite.

  • "Who else profits " ou savoir à qui profite la ré-écriture de faits historiques, méthode dont usent et abusent toutes dictatures et tous systèmes dictatoriaux. A l'instar de La CEDH sous influences, comme quelques commentaires ci-dessus à propos du Tibet.

    Cf. Histoire du Tibet, qui n'a jamais appartenu à la Chine, mais a subi l'invasion militaire de la Chine, l'Anschluss du Tibet par la Chine, le génocide culturel du Tibet, et celui des moines tibétains, par la Chine, puis l'invasion de masse de chinois au Tibet en grand remplacement des Tibétains dans la gestion du Tibet,

    crimes perpétués dans l'immobilisme des puissances mondiales malgré leurs engagements de membres signataires de conventions SDN- ONU condamnant ces mêmes crimes et tout pays coupable de ces crimes.
    Le Tibet n'a ainsi pas obtenu au XXe s la reconnaissance de sa souveraineté, et la Chine dictatoriale a usé de ses emprises à l'international pour affirmer que le Tibet lui appartient depuis toujours.

    Triste époque, Méthodes dictatoriales de ré-écritures de l'histoire qu'utilisent autant l'Oumma que la CEDH, l'Isesco et dernièrement l'Unesco.


    Pour remettre l'histoire du Tibet au Tibet, cad entre l'Inde et la Chine:

    http://www.lhassa.org/histoire-du-tibet/periode-monarchique.php

  • Ses cas de figure à ne pas mettre dans le même panier:

    Le professeur franco-marocain Youssef Chiheb : "Israël n’est pas l’ennemi du Maroc, le monde a changé" (Vidéo)

    L’imam Mohammed Hoca : "J’apprends à mon fils à devenir l’ennemi des Juifs et des Chrétiens" (Vidéo)


    Un haut dirigeant iranien: "Nous raserons Tel-Aviv. Nous cherchons un prétexte" (Vidéo)
    Mohsen Rezaee, secrétaire du Conseil de discernement iranien et ancien commandant en chef du CGRI, a été interviewé sur Mayadeen TV (Liban) le 8 février 2020. Rezaee a déclaré que l’Iran disposait d’informations précises sur les activités américaines dans la région, et surveillait même les soldats américains dans des hôtels du Koweït ou de Bahreïn. Rezaee a affirmé que l’Iran …

    Lire la suite...

Les commentaires sont fermés.