Il y aurait pourtant de quoi tourner un président jupitérien en saturnien...

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a annoncé jeudi dernier la construction de milliers de nouveaux logements dans deux quartiers de la partie orientale de Jérusalem, dont 1000 pour les arabes. La réaction du Quai d’Orsay ne s’est pas fait attendre, de même que celle du ministère allemand. Le porte-parole français a déclaré que "La colonisation est illégale sous toutes ses formes au regard du droit international, et remet en cause sur le terrain la solution des deux États". La chancellerie allemande s'est dite quant à elle fortement préoccupée.

Dois-je rappeler que  Jérusalem est juive depuis 3000 ans ? Et voici un peu d’histoire pour les nuls : grâce aux archives de l’INA1), on peut revenir sur l’épisode oublié par ceux qui réclament la partition de Jérusalem.

La Palestine n’a jamais appartenu aux Arabes. A la suite de l’occupation turque de la Palestine entre 1291 et 1917, les Anglais occupèrent à leur tour ce territoire. Dés 1920, et malgré la promesse faite aux juifs de créer un foyer national en Palestine par la déclaration Balfour, ils offrirent aux Hachémites la partie orientale de la Palestine à l’Est du Jourdain pour créer un état arabe : La Jordanie --- question du rédacteur : quelle différence du point de vue ethnique entre un jordanien et un arabe palestinien ?---. Entre 1920 et 1947, toujours malgré la promesse faite aux juifs, les Anglais entreprirent une politique limitatrice de l’immigration juive alors qu’ils laissèrent les arabes en provenance de Syrie, du Liban et de TransJordanie s’installer à l’ouest du Jourdain et à Jérusalem. Après la guerre et ses horreurs, et jusqu’en 1948, les Anglais continueront d’empêcher les rescapés des camps  de venir se réfugier en Palestine. Ils les parqueront dans le camp de concentration de Framagouste à Chypre, ou les ramèneront en Allemagne au camp de Poppendorf.  Les mouvements de résistance juifs en Palestine œuvreront avec  héroïsme contre les troupes d’occupation britanniques . Les Anglais dos au mur en Palestine sont contraints de partir, et après le vote de l’ONU du 29 novembre 1947 validant le partage de la Palestine entre un état juif et un état arabe--- note du rédacteur : et qui aurait très bien pu devenir un deuxième État palestinien, nommé cette fois"Palestine"---, dés le 11 décembre 1947, les actualités révélèrent que la population arabe a réagi violemment, que des troubles ont éclaté à Jérusalem. Et que la population des quartiers juifs a commencé à fuir.  La terreur arabe contre les juifs est à son comble et Le 4 mars 1948, à Jérusalem un attentat visant des juifs fait 50 morts et 120 blessés. Les juifs proclament leur État en Palestine le 14 mai 1948 et  5 armées arabes se mettent en route pour détruire le jeune état juif. La guerre fait rage, et le 17 juin 1948, Jérusalem est prise par les jordaniens.   La vieille ville de Jérusalem qui abrite tous les lieux saints chrétiens, musulmans et juifs restera sous occupation jordanienne jusqu’en 1967. De nombreuse églises furent saccagées et toutes les synagogues furent détruites, tous les juifs furent chassés alors qu’ils étaient là d’une manière ininterrompue depuis 3000 ans. Depuis 1967, la population arabe de Jérusalem est passée de 70 000 à 275 000; la ville réunifiée, les lieux saints sont administrés par les autorités religieuses respectives et tous les croyants peuvent prier en Paix sous la protection de l’armée israélienne.

Alors, déclarer que Israël colonise Jérusalem-Est est une ineptie de grande envergure.

L’État hébreu n’est de toutes façons, et pour cause, pas inscrit sur la liste des états coloniaux de l’ ONU. Par contre la France y figure et est même le premier État colonial en termes de population colonisée (544 685), répartie sur deux territoires : la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie. C'est donc l'hôpital qui se fout de la charité !!!

Le Président français ferait mieux de s’occuper du petchi chez lui que de s’immiscer dans l’urbanisme israélien. Ces quartiers entiers dont la France perd le contrôle, ces gilets jaunes qui ne cessent de voir rouge, ces 34 %  juifs qui s’y sentent menacés2), et cela sans parler du scandale Halimi3), et cette explosion de la criminalité, et de la délinquance dans la France 20204) auraient pourtant de quoi tourner un président jupitérien en saturnien.

Quant au gouvernement allemand, qu’il s’occupe de ses vieux démons qui continuent de l’agresser avant de se préoccuper d’un État créé en amont de la Shoah, un génocide dont il ne peut se débarrasser.

1)http://bernarddarmon.unblog.fr/2011/02/24/quand-les-juifs-palestiniens-etaient-chasses-de-jerusalem/

2)http://www.leparisien.fr/societe/antisemitisme-34-des-juifs-de-france-se-sentent-menaces-20-01-2020-8240382.php

3)https://ripostelaique.com/sarah-halimi-un-scandale-judiciaire-detat-qui-prend-de-lampleur.html

4) https://www.dreuz.info/2020/02/12/france-2020-explosion-de-la-criminalite-et-de-la-delinquance/ ethttps://www.lefigaro.fr/actualite-france/plus-de-120-agressions-a-l-arme-blanche-ont-lieu-chaque-jour-en-france-20200216

 

 

 

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Totalement d'accord avec vous. Vous êtes bien meilleur que quand vous vous occupez de la Crimée ou du Tibet, et pas qu'un peu.

Les commentaires sont fermés.