Le blog de David Frenkel - Page 4

  • Oui, pour la circulation différenciée au centre de Genève en cas de pollution grave

    Je salue chaleureusement la décision prise par le le Conseil d’État de bannir les véhicules très polluants du centre de Genève en cas de pollution industrielle mélangée à du brouillard. Ce n'est pas parce que l'on ne peut  se permettre de s'acheter une voiture de tourisme d'un modèle assez récent que l'ont a le droit de polluer. Le manque de moyens n'est pas un passe-droit pour empoisonner autrui. La décision du Conseil d’État est donc nécessitée par une situation d'urgence qui n'a absolument rien de  discriminatoire envers une certaine classe sociale, comme certains voudraient nous le faire croire, et cela d'autant plus que la législation mise en place prévoit la gratuité des transports publics pour ceux qui sont interdits de circuler au centre ville, qu'ils soient riches ou pauvres.

    Gardons aussi à l'esprit que la pollution n'a que faire des disparités de richesse, elle est là, elle nous empoisonne, nous rend malade, et cela, quel que soit aussi notre bord politique.

    Lien permanent 0 commentaire
  • Les Roches du diable

     

    Les roches du diable

    La chape de plomb
    D’un matin d’automne
    S’étale le long
    Des côtes bretonnes.

    Le poisson s’agite,
    L’hameçon l’attire ;
    Le vieillard cogite,
    Il se voit partir.

    Dans la tourbière,
    L’automne anthracite
    Étend dans la bière
    Une mort licite.

    Tout au loin, le phare,
    Pointe la demeure
    Pleine de cafards ;
    Un breton s’y meurt.

    Sur la tourbe noire,
    L’automne capture
    Le sombre manoir ;
    Triste est la nature.

    Les Roches du diable
    Aux lichens cendrés
    Crient l’inoubliable
    Au deuil susurré.

    Le rouge violet
    En gris se reflète.
    Le terne galet
    Aux faces replètes

    Brouille l’estuaire.
    Un quidam y plonge
    L’avis mortuaire,
    L’automne l’allonge.

    La mort en Bretagne
    A l’automne pleure ;
    La belle campagne
    Enterre les fleurs

    Lien permanent 1 commentaire
  • A bon entendeur...

    Ceux qui défendent ici Israël ne figurent systématiquement pas dans la rubrique « Le meilleur des blogs »; la mésestime est si profonde que même quand ils ne se prêtent pas à cet exercice leurs textes sont royalement ignorés. Est-ce un signe des temps ? Toujours est-il que le parti pris est souvent mauvais conseiller. On pourrait même se demander à quoi sert de mettre en avant certains écrits --- Sommes-nous ici à soumis à un concours ?---, si ce n'est pour ignorer ceux qui ne suivent pas une certaine bien-pensance.  Par ailleurs, les personnes chargées de procéder à une sélection devrait garder à l’esprit que, suivant l’humeur du jour et la mode d’un temps, le meilleur n’est pas toujours bon et le pire n’est pas toujours mauvais et qu’en soulevant un défaut on découvre une qualité. En suivant ces deux maximes, leurs choix deviendront une pierre angulaire et non pas une pierre d’achoppement. A bon entendeur...

    Lien permanent 1 commentaire