Le blog de David Frenkel - Page 5

  • Pourquoi ce manque de rigueur journalistique ?

    A nouveau certains responsables ont laissé passer un titre fallacieux imprimé en gros caractère gras : "Roquettes contre frappe aérienne : un mort" Gaza... a-t-on pu lire en intitulé d’un article recopié de l’AFP, et qui a paru le 1er novembre sur certains sites des journaux romands. On ne peut que s'insurger fortement contre l’inversion de la chronologie des opérations. Des roquettes ont d’abord été tirées, puis il s’en est suivi une riposte aérienne. Si, par la suite, cette information nous a été donnée, elle a été imprimée en plus petits caractères. Lorsque l’on sait que bien des internautes s’arrêtent à ce qui leur saute aux yeux, "Frappe aérienne contre roquette : un mort" aurait dû donc être mis en gros caractères gras. le manque de rigueur informative que l'on aperçoit de plus en plus n'est pas à l'honneur de la presse. Remarquons que Le Figaro a fait encore mieux, lui qui, se référant à la même actualité, a titré sur son site (Le Figaro.fr) :  "Un Palestinien tué dans une frappe aérienne israélienne contre Gaza". Oui, plus fourbe tu meurs !

     

    Lien permanent 1 commentaire
  • La chaise qui fait pleurer...

    Des larmes fourbes, douteuses, ont été versées pour une dame dont la chaise est restée vide, lors d'un colloque organisé dans un pays d’Europe et ayant entre autres pour thème : « La dissolution des frontières : de la communication avec l’Autre. ». Cette personne, une résidente de Gaza, n’aurait pas reçu l’aval des autorités israéliennes pour pouvoir s’y rendre. Mais pourquoi diable s’en prend-on à Israël, alors que l’Égypte rend sa frontière avec Gaza nettement plus imperméable ? D’ailleurs, c’est avec raison que le Coordinateur des activités du gouvernement dans les territoires a refusé à cette dame d’aller participer à un colloque où l’on demande au seul État Hébreu d’ouvrir ses frontières, et cela, tout en faisant fi des menaces terroristes qui pèsent sur lui. Diantre, que l’on cesse une fois pour toutes de jauger l’humanisme à l’aune israélienne.

    Lien permanent 0 commentaire