Le blog de David Frenkel

  • Quand l'extrême droite et l'extrême gauche se rejoignent...

    Les personnes agissant dans le monde de la presse n’ont plus cette faculté à faire la part des choses. Tétant les mamelles de l’information qui leur est fournie par les canaux aux mains de quelques magnats médiatiques, ils font leurs des vérités que ces derniers assènent jusqu’à plus soif.

    Il est vraiment dommage que la quasi totalité des personnes chargées d’informer le public ne daignent pas se remettre en question. Or, pour faire perdurer le prestige du monde de la presse, il est indispensable que les individus qui y gravitent aient l’humilité de reconsidérer les sources dont ils disposent pour se forger leur opinion sur un sujet d’actualité. Refuser de prendre, par exemple, connaissance des faits que des journalistes rapportent au motif qu’ils travaillent pour Dreuz Info, et que ce site, prétendent les chargés d’information, serait d’extrême droite, ne passe pas pour les simples zigues. Apprécier Donald Trump, douter du changement climatique, défendre Israël, mettre en cause l’immigration à tout va, bref, tout ce qui va à l’encontre de la bien-pensance que les médias mainstream désirent faire passer, sont-ce des idées d’extrême-droite ? Si oui, alors le fascisme, de quel extrême se prévaut-il ? Ne pas vouloir puiser dans le réservoir des sites non conformistes, qui n’ânonnent pas ce que l’on a l’habitude d’entendre, n’est-ce pas se ranger à l’extrême gauche ? Moi-même, j’ai été censuré par Dreuz info pour m’être élevé dans un de mes commentaires contre certaines théories que je jugeais non conformes à ma pensée. Cependant, cela ne m’empêche pas de prendre en compte certaines allégations factuelles dûment documentées rapportées par ce site.

    Le propre de l’extrémisme, c’est de ne pas vouloir admettre que rien n’est tout blanc ou tout noir dans ce bas-monde, mais plutôt gris. Alors, en ne faisant pas état des informations étayées que l’on trouve sur des sites n’ayant pas pignon sur rue, on se range à l’extrême gauche de la pensée politique.

    Reprendre tel quel l'information paru dans The Atlantic, selon laquelle Donald Trump aurait insulté les soldats américains morts et enterrés en France en les qualifiant de "Losers", sans désirer approfondir la véracité d'une telle allégation, est donc l'exemple type de l’extrémisme dont certains font preuve. En effet, voir https://www.dreuz.info/2020/09/06/les-5-preuves-que-trump-na-pas-qualifie-les-soldats-morts-de-losers/ .

    David Frenkel

    Lien permanent 0 commentaire
  • L'initiative UDC ne fait pas dans la nuance et est incomplète

    Le 27 septembre le peuple suisse est donc amené à voter pour ou contre l’initiative de l’UDC «pour une immigration modérée (initiative de limitation)». On peut déplorer que celle-ci, d'une part,  ne soit pas plus nuancée et d'autre part, soit incomplète.

    L'initiative ne fait pas dans la nuance. Pour avoir des bonnes chances d'être acceptée par le peuple il eût fallu que l'initiative spécifie que l'on contingente l'immigration provenant de l'Union Européenne par catégorie des personnes exerçant certaines professions. Si, par exemple, la profession d'infirmier ou d'aide-soignants souffrent d'une pénurie de candidats, d'autres métiers, en revanche, sont en surplus de main-d’œuvre suisses. Pour ceux-là, autoriser encore l'entrée de personnes étrangères poussera les salaires à la baisse.

    Elle est incomplète, car aussi peut-on se demander pourquoi le texte de cette initiative n'exige-t-il pas que les étrangers s'étant installés en Suisse avec un quelconque permis et qui ont commis un délit punissable selon le Code Pénal Suisse soient expulsés et renvoyés dans leurs pays d'origine. On réduirait ainsi les crimes commis au nom d'Allah, par exemple.

    A force d'être généraliste et insuffisante, l'initiative risque d'être rejetée faute de ne pas satisfaire les personnes ayant des idées bien précises sur le sujet.

    David Frenkel

    Lien permanent 2 commentaires
  • Un sonnet pour Rosh Hashanah, le nouvel an juif... Le poétique virus ne nous fait pâlir, il nous fait jouir (XXXIII)

    Le nouvel an juif appelé Rosh Hashanah

    Prend présentement une signification

    Bien particulière lorsque le corona

    Aux mains d’un virus suscite l’appréhension

     

    Les hommes prient sous le masque d’anonymat

    Pour que Dieu leur accorde l’éradication

    D’une pandémie qui cause bien des traumas

    Le schofar sonne la solennelle mission

     

    Les maints trémolos de la corne du bélier

    Appellent les fidèles à se relier

    A la chaîne des charitables volontés

     

    Entortillés dans les rets de la bactérie

    Les malades ont soif de nos fraternités

    Faites leur boire cette vie qui leur sourit

    Lien permanent 1 commentaire