La justesse des sanctions économiques imposées à l'Iran par Donald Trump

Non, les manifestations des iraniens ne sont pas une conséquence des mesures économiques américaines contre l’Iran . Il est quand même fort de café de l’affirmer lorsque les milliards qui auraient été investis dans un programme nucléaire l’auraient été au détriment du niveau de vie de la population.

Par ailleurs, l’Iran, le principal subventionnaire du terrorisme mondial a dépensé en 2018 6,4 milliards de dollars pour le le soutient financier du Hezbollah, le Hamas et d’autres organisations terroristes étrangères, ainsi que pour ceux qui planifient des attentats en Europe. Ces dernières années, des complots terroristes planifiés par le FQ-CGRI (groupe soutenu financièrement par le régime des Mollahs) ont pu être évités dans de nombreux pays, comme l’Allemagne, la Bosnie, la Bulgarie, le Kenya, Bahreïn et la Turquie. De plus, les dirigeants iraniens ont donné au moins 16 milliards de dollars depuis 2012 au régime d’Assad et à d’autres mandataires en Syrie, en Irak et au Yémen.

Alors de grâce n’imputons pas les manifestations de la rue iranienne aux mesures édictées par Donald Trump qui en l’occurrence a fait tout juste, et cela malgré les cris d’orfraie des Européens .

 

 

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.