Défenseurs de la cause palestinienne à vos plumes !

Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 janvier 2020
 
« Nombre de Palestiniens syriens morts depuis 2011 jusqu’à la fin de l’année 2019 »

Le Groupe d’Action pour les Palestiniens en Syrie (AGPS) vient de publier son rapport sur le nombre de victimes palestiniennes en Syrie durant l’année 2019.

La liste, détaillée jour par jour tout au long de l’année 2019 (2) comprend :

  • 50 civils, dont trois femmes et huit enfants.
  • 29 Palestiniens d’AlNeirab morts sous la torture dans les prisons gouvernementales syriennes.
  • 17 Palestiniens morts sous les bombardements.
  • 10 Palestiniens tués dans le camp de réfugiés d’AlNeirab après que des obus de mortier soient tombés sur le camp en mai 2019.
  • 16 personnes tuées par des tirs d’armes à feu.
  • 3 réfugiés tués par des explosions.
  • 2 autres Palestiniens assassinés.
  • 3 autres personnes mortes sur la route des migrations.

Des dizaines de réfugiés palestiniens ont également été blessés, y compris des douzaines qui ont subi une amputation ou une perte d’œil.

Les pro-palestiniens sont des imposteurs

Les pro-palestiniens sont des imposteurs, des charlatans.

L’AGPS a documenté (1) le décès des réfugiés palestiniens, et aucun média occidental, aucune organisation humanitaire, aucun groupe pro-palestinien, aucune des grandes âmes du Show-Business qui viennent verser des larmes de crocodile en direct à la télévision lorsqu’un terroriste palestinien est éliminé par l’armée israélienne n’en parle.

Ils ne s’intéressent aux Palestiniens que lorsque cela peut les aider à attaquer Israël et présenter les juifs israéliens comme des tueurs, des nazis.

Le reste du temps, lorsque les Palestiniens morts ne leur servent à rien, ils les foulent au pied. Si les Palestiniens ne servent pas leur cause, ne servent pas de diaboliser Israël, ils les ignorent, ils les dédaignent.

Vous vous en souviendrez la prochaine fois qu’ils feront des mines scandalisées à la télé. Les Palestiniens morts ne comptent pas plus qu’un torchon souillé qu’on jette à la poubelle, si leur mort ne peut pas être mise sur le dos des juifs.

L’AGPS a par ailleurs documenté la mort de 4 013 réfugiés palestiniens en Syrie, dont des centaines de femmes et d’enfants, depuis 2011, à la suite d’incidents liés à la guerre.

C’est infiniment plus que le nombre de morts suite au combat qu’ils mènent contre l’Etat juif.

Mais l’hypocrisie et le mensonge sont sans limites, lorsque l’antisémitisme parle.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

David Frenkel : Eh oui, lorsque le palestinien ne cultive pas ce juif que l'on peut houspiller sans passer pour un antisémite, il ne vaut pas la peine de s'attarder sur lui. En revanche, pleurons Soleimani  que les USA ont eu l'outrecuidance d'abattre..

 
Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • 1/ Aucun Intérêt pour lesdits « palestiniens «  tant qu’ils ne peuvent diaboliser Israël! Vous pouvez compter les morts jusqu’à demain......

    2/ Le monde à l’envers! Il faut que cette comédie cesse avec ces partis politiques ! Un seul homme en sera capable! TRUMP!

  • Et de continuer avec cet autre article "Exposez les faits, luttez contre le mensonge"

    https://www.dreuz.info/2020/01/10/exposez-les-faits-luttez-contre-le-mensonge/

    Il y a vraiment du travail, et ce ne sont pas les médias mainstream qui vont s'y atteler, préférant cracher leur fiel sur Trump, Salvini, Orban, Johnson, etc... ceux qui osent encore défendre nos démocraties.

  • Cet article en confirmation de ce que j'ai écrit:

    Une experte de l'Iran rétablit la vérité « Les participants aux funérailles de Soleimani étaient des fonctionnaires contraints d'y participer. La jeunesse iranienne ne veut plus des ayatollahs »
    La chercheuse Mahnaz Shirali, experte de l'Iran contemporain, analyse la mort du général Soleimani et ses conséquences pour le Moyen-Orient. Mahnaz Shirali est docteure en sociologie politique, enseignante à Sciences Po Paris et directrice d'études à l'Institut catholique de Paris. Elle a écrit plusieurs livres sur l'Iran contemporain. Elle relativise l'impact de la mort du général iranien Qassem Soleimani, le numéro deux officieux …

    Lire la suite...
    https://www.europe-israel.org/2020/01/experte-de-iran-retablit-la-verite-les-participants-aux-funerailles-de-soleimani-etaient-des-fonctionnaires-contraints-dy-participer-la-jeunesse-iranienne-ne-veut-plus-des-ayatollahs/

    PS: Marre de leurs menaces! Moi, j'aurais réagi!

Les commentaires sont fermés.