Le silence des agences de presse et de bien d'autres encore

Alors que l'ATS et l'AFP ne cessent de se faire les porte-paroles des vierges effarouchées sur la possible déclaration de souveraineté d'Israël sur 30% de la Judée Samarie, aucune ne rapporte l'expression incendiaire et génocidaire anti-juif contenue dans la légende accompagnant cette photo qui a été publiée hier sur la page d'accueil officielle du sieur Khamenei. 

« La Palestine sera libre. La solution finale : résistance jusqu’au référendum »
Une affiche que Khamenei a fait publier sur son site web pour la journée « Quds »

https://www.dreuz.info/wp-content/uploads/2020/05/458000.jpeg

On ne peut que se dresser contre L'ATS et l'AFP pour dénoncer leur silence douteux sur cette affiche immonde, alors quelles sont les mamelles desquelles affluent les informations des médias suisses (ATS) et européens (AFP).

Et nul écho non plus dans les deux agences de presse de la déclaration de Elan Carr, l’envoyé spécial pour la surveillance et la lutte contre l’antisémitisme, qui a tweeté la semaine dernière que « le régime iranien est le principal Etat sponsor de l’antisémitisme dans le monde. Il doit mettre fin aux incitations et protéger sa communauté juive et les autres minorités ».

Il en est de même du communiqué allemand affirmant hier, je cite :« Le gouvernement fédéral condamne fermement toute glorification et légitimation de la terreur, appelle à l’anéantissement d’Israël, incite à des actes terroristes ou diffuse des contenus antisémites. De tels commentaires hostiles à l’égard d’Israël ne sont en aucun cas acceptables. Le droit d’Israël à exister n’est pas négociable. La République fédérale aborde régulièrement les points critiques dans tous les domaines de manière ouverte avec l’Iran ».

Ajoutons à cela que le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a également condamné hier la République islamique d’Iran pour ses propos antisémites et génocidaires visant Israël.

A part l'Allemagne, où sont donc passés, ces redresseurs de torts, qui en tant que membre du Conseil de sécurité, ont publié hier un communiqué annonçant qu’ils ne reconnaîtront aucune modification aux frontières1) d’avant le 4 juin 1967 qui ne soit pas acceptée par les « Palestiniens » ?  L'antisémitisme du régime des Mollahs le reconnaissent-il ?

Dernière minute : l'AFP (v/I24news) nous informe que Le chef de la diplomatie de l'UE dénonce les menaces de l'Iran contre Israël. Alors pourquoi, diantre, les journaux en ligne appartenant à Tamedia  n'ont-ils pas relayé cette information ?

 1) notons quand même que ce n’était pas des frontières, mais des lignes d’amnistie.

David Frenkel

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.