"Fake news" de l'AFP

Morceaux choisis d’un article de l’AFP (Publié hier à 11h34) intitulé "Cisjordanie occupée Confusion sur le sort des Palestiniens favorables à l’annexion" et repris par maints sites de journaux :

- Ces déclarations tranchent avec celles qui s'expriment dans les nombreuses manifestations palestiniennes contre le plan américain pour le Proche-Orient, qui propose l'annexion par Israël de ses colonies et de la vallée du Jourdain en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé depuis 1967 par l'Etat hébreu.

- Israël a déjà annexé en 1967 Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville. Les Palestiniens qui y vivent n'ont pas la citoyenneté israélienne mais des cartes de résident.

- Seuls les Arabes israéliens --descendants des Palestiniens restés sur leur terre après la création d'Israël en 1948-- ont la pleine citoyenneté israélienne, mais certains se disent victimes de discrimination dans un pays qui a adopté en 2018 une loi le définissant comme «l'Etat-nation du peuple juif».

1) « un territoire palestinien occupé depuis 1967 !? voir ci-après

2) « descendants de palestiniens !? Voir ci-après.

3) « mais certains se disent victimes de discrimination dans un pays qui a adopté en 2018 une loi le définissant (Ah oui, on aurait bien voulu les entendre) comme «l’État-nation du peuple juif». Dois-je rappeler les faits suivants : a) les arabes israéliens sont représentés au parlement israélien. b) Un juge arabe israélien a été nommé vice-président de la Cour Suprême en 2017. c) Eurovision : une Juive et une Arabe israélienne ont représenté Israël à l’eurovision 2009. d) On vient d'apprendre que Israël nomme pour la première fois un arabe israélien au poste d'ambassadeur, etc, etc.) Être l’État-nation du peuple juif, n’enlève donc rien au droit des citoyens arabes israéliens.

Petite leçon d’histoire aux journalistes incultes

Publié par Dreuz Info le 27 mai 2020 Chaouat Rachel

 Leçon d’histoire sur la « Palestine » :

Avant Israël, il y avait le Mandat Britannique en Palestine, pas un État Palestinien.

Avant le Mandat Britannique en Palestine, il y avait l’Empire Ottoman turc et musulman, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Ottoman, il y avait l’état islamique des Mamelouks d’Égypte, pas un État Palestinien.

Avant l’état islamique des Mamelouks d’Égypte, il y avait l’Empire Ayyoubide arabo-kurde, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Ayyoubide, il y avait le Royaume de Jérusalem franc et chrétien, pas un État Palestinien.

Avant le Royaume de Jérusalem, il y avait l’Empire Ommeyyade puis Fatimide, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Ommeyyade puis Fatimide, il y avait l’Empire Byzantin, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Byzantin, il y avait l’Empire Sassanide, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Sassanide, il y avait l’Empire Byzantin, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Byzantin, il y avait l’Empire Romain, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Romain, il y avait l’état Hasmonéen, pas un État Palestinien.

Avant l’État Hasmonéen, il y avait l’Empire Séleucide, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Séleucide, il y avait l’Empire Macédonien d’Alexandre le Grand, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Macédonien, il y avait l’Empire Perse, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Perse, il y avait l’Empire Babylonien, pas un État Palestinien.

Avant l’Empire Babylonien, il y avait les Royaumes d’Israël et de Juda, pas un État Palestinien.

Avant les Royaumes d’Israël et de Juda, il y avait le Royaume d’Israël, pas un État Palestinien.

Avant le Royaume d’Israël, il y avait la théocratie des douze tribus d’Israël, pas un État Palestinien.

Avant la théocratie des douze tribus d’Israël, il y avait un conglomérat de cités-royaumes cananéens indépendants, pas un État Palestinien.

Pas de traces, au fil des époques, de l’ombre de l’ombre d’un État palestinien. Ceci précisé sans haine ni méchanceté : simple constat.

Jean Patrick Grumberg pour Dreuz Info, extrait :

... J’ai la chance d’être l’heureux possesseur d’un exemplaire original, daté de 1714, de Palestina, de Relandi, un géographe qui a sillonné la région pour en faire le relevé. L’ouvrage d’un peu plus de 1000 pages, qui a la taille d’un gros dictionnaire, est illustré de nombreuses cartes dépliantes.

Sur ces cartes, parmi toutes les villes, villages, hameaux, lieux recensés par Relandi, un seul porte un nom arabe : al Ramle. Tous les autres sont hébraïques – ils ont été créés par les juifs, qui habitent la région sans discontinuité depuis environ 5000 ans.

Il faudra peut être bien un jour reconnaître l’évidence : Israël n’a pu voler un état qui n’existe que dans les fantasmes de drôles de coucous conquérants, avides de s’installer allègrement dans le nid douillet et fertile d’un autre…









 

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Voilà qui est bien dit.
    C'est clair et net!
    Il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut rien voir... ou refuse de savoir.

Les commentaires sont fermés.