In memoriam

Alors que le génocide des Juifs se propageait en Europe, la France, sous le régime de Vichy, durant l’année 1942, faisait sienne du programme exterminateur du IIIè Reich. Cette France, qui jetait aux orties sa devise "Liberté - Égalité - Fraternité", organisa les premières rafles massives en vue de la solution finale de la question juive voulue par Hitler, et ensuite planifiée par Göring, Himmler et Heydrich et Adolph Eichmann, collaborateur du dernier nommé, lors de la honteuse conférence de Wannsee. La rafle qui se déroula en région parisienne, en zone nord et sud, les 16 et 17 juillet 1942 fut la plus marquante et la plus mémorable exécution d'un des États vassaux hitlériens.

Environ 9000 policiers français sous les ordres du délégué en zone nord de René Bousquet, jeune et efficace fonctionnaire du gouvernement de Vichy furent appelés pour arrêter 13 152 Juifs  dont 4 115 enfants. 6 000 furent directement conduits au camp de transit de Drancy. Les   7 000 autres furent conduits au Vélodrome d’Hiver. Ils y séjournèrent plusieurs jours sans être nourris et séparés de leurs proches et de leurs amis, avant qu'on les ait, eux-aussi, conduit au même camp. Tous ces prisonniers furent par la suite déportés vers le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

Cette rafle représentait à elle seule plus du quart des 42 000 Juifs envoyés de France à Auschwitz en 1942, dont seuls 811 revinrent chez eux après la fin de la guerre.

Bus devant l'entrée du Vél' d'Hiv' lors de la rafle de juillet 1942

La seule photographie connue du Vél’ d’Hiv’ lors de la rafle de juillet 1942. Crédit : Mémorial de la Shoah

 
Afficher l'image d'origine
La Rafle (2010) de Roselyne Bosch, avec Jean Reno, Gad Elmaleh, Mélanie Laurent et Hugo Leverdez


Il est à noter que cette rafle donna lieu à la division de l'opinion française. Certains Français prirent conscience de l'horreur nazie et s'engagèrent dans la Résistance. Mais d'autres, au contraire, trouvèrent dans le nazisme un exutoire à leur antisémitisme et en devinrent de fidèles partisans.

David Frenkel

 

 
 
Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • Malheureusement la France n'est pas la seule, puisque tous les pays sous la botte nazie et même certains qui ne l'étaient pas (comme la Suède : https://www.liberation.fr/planete/2006/04/06/les-suedois-brisent-la-loi-du-silence-sur-leur-passe-nazi_35348 ) ont peu ou prou collaboré, certes pas tous à la même échelle ni avec le même zèle.

  • Je ne connaissais pas ce témoignage et vous avez raison de l'adjoindre à votre post.

    Merci.

    Ceci dit, M.A. représentent mes initiales -prénom et nom de famille - et je n'utilise pas de "pseudo" ni pratique l'anonymat.

    Excellent we à vous et aux vôtres.

  • Je fais partie de ces Suisses qui ont subi les conséquences de ces minables milices Françaises, en réalité des collabos. Pour être précis, archivé en fichiers préfectoraux de Bourgogne, accusations de collaboration, sous simple prétexte que le nom suisse-allemand de notre famille, employeurs et notables, était preuve d'appartenance nazi. Fichier sur lequel la préfecture de Bourgogne se fonda pour 30 ans plus tard, annuler ma carte de séjour d'étudiante et me traiter d'immigrante, au permis de séjour refusé.

  • Très bon billet.

    Il y a un autre sujet dont on ne nous parle jamais et que la très grande majorité des gens ignorent, comme l'histoire du grand mufti de Jerusalem, grand ami d'Hilter:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Amin_al-Husseini

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Amin_al-Husseini#/media/Fichier:Bundesarchiv_Bild_146-1987-004-09A,_Amin_al_Husseini_und_Adolf_Hitler.jpg

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Amin_al-Husseini#/media/Fichier:Bundesarchiv_Bild_146-1978-070-04A,_Amin_al_Husseini_bei_bosnischen_SS-Freiwilligen.jpg

    et de ses divisions de SS musulmans (Skanderberg, Handschar et Kama)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/21e_Waffen-Gebirgs-Division_de_la_SS_Skanderbeg_(albanische_Nr._1)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/13e_division_SS_Handschar

    https://fr.wikipedia.org/wiki/23e_division_SS_de_montagne_Kama

    Cela mériterait bien un billet de votre part.

Les commentaires sont fermés.