Quid de la mondialisation des médias mainstream ?

Les médias de chez nous ne cessent de nous marteler, et cela avec une régularité constante, la chute de Donald Trump dans les sondages. Ils ont vraiment l’outrecuidance de ne pas vouloir tirer de leçons de leur cuisant échec dans les prévisions des élections américaines de 2016. Toute la couverture médiatique donnait alors une forte avance de Hilary Clinton face à Donald Trump. On a vu comment elle s’est mise les doigts dans l’œil. Ne l’ayant jamais avalé, tous les moyens de communication sont bons pour constamment dénigrer un président démocratiquement élu. Je soupçonne également que la sympathie de Donald Trump envers l’État hébreu y est aussi pour beaucoup dans cette montée aux barricades.

Et voici un extrait d’un article de Suzan Berry publié dans Breitbart (traduction de Magali Marc pour Dreuz.info.):

… Si Trump est actuellement à la traîne dans certains États pivots, il est aussi en avance dans plusieurs États où de nombreux experts politiques le donnent pour battu.

… Selon un communiqué de presse de l’APP, les dix États ont été sélectionnés sur la base de leur « compétitivité prévisible » lors des élections générales « soit dans la course à la présidence, soit dans une course au Sénat américain, soit dans les deux ».

Le sondage a donné les résultats suivants dans neuf courses pour des sièges au Sénat américain :

Arizona : Mark Kelly (D) 48 % contre Martha McSally (R) 41 %

Géorgie : David Perdue (R) 46 % contre Jon Ossoff (D) 44 %

Géorgie : (élection spéciale) : Doug Collins (R) 29%, Matt Lieberman (D) 23%, Kelly Loeffler (R) 19%, Ed Tarver (D) 9%

Iowa : Theresa Greenfield (D) 45%, Joni Ernst (R) 43%

Kentucky: Mitch McConnell (R) 55%, Amy McGrath (D) 33%

Michigan: Gary Peters (D) 47%, John James (R) 37%

Montana: Steve Daines (R) 47%, Steve Bullock (D) 44%

Caroline du Nord : Cal Cunningham (D) 40 %, Thom Tillis (R) 40 %

Texas: John Cornyn (R) 47 %, M.J. Hegar (D) 37 %

...Selon l’APP, le sondage a été réalisé dans chacun des dix États en utilisant un échantillon scientifique de 42 000 électeurs susceptibles d’avoir voté lors d’au moins deux des quatre dernières élections (2012, 2014, 2016, 2018), en plus des nouveaux électeurs qui se sont inscrits entre le 1er mai 2018 et le 14 juillet 2020.

Si les médias américains, mis à part Fox News, notoirement anti-Trump, cherchent à influencer la future élection américaine en harcelant les électeurs potentiels avec des sondages qui seraient en défaveur de Donald Trump, on a de la peine à comprendre le pourquoi d’une telle attitude de la part des médias européens. Ne se sont-ils pas déjà brûlé les doigts à ce sujet ? Si certains pourfendent la la mondialisation économique, quid de la mondialisation des médias mainstream ?

 

 

Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • Les sondages sont très mauvais, mais tous relève qu'en 3mois beaucoup de choses peuvent arriver : sursaut économique, ...
    Le soutien à Israël, certainement pas, il y a des choses plus importantes, comme la guerre commerciale,...

    Bref, inutile de voir partout de la conspiration, Trump est nul, et c'est tout.
    Aux USA, il y a les démocrates, les républicains, et les indépendants. Et ce sont les indépendants au vu de leur nombre stratégique, qui décident de l'élection, et ceux-ci veulent un travail et un pays apaisé.

    La base républicaine est prêt à élire un Trump sénile pour l'idéologie. Les indépendants pas, l'économie prime. Si Biden se gauchise, les indépendants peuvent prendre peur.

    Avec Trump, les US n'ont jamais été aussi faible dans le monde, et ça ne passe pas chez certain républicains. La Russie, la Chine ont profité de son incompétence.

  • Comme on a pu le constater à maintes reprises et dans des situations très variées, les sondages sont nuls (certainement plus que Trump selon votre appréciation). Ils ne servent qu'à tenter de manipuler l'opinion, ce qui est d'ailleurs la priorité des médias. Quant à l'acharnement de ceux-ci contre Trump, il relève du "wishful thinking" ou "prendre ses désirs pour des réalités". Peut-être parviendront-ils à leurs fins mais ça sera alors la fin de la civilisation occidentale telle que nous la connaissons, laissée à sa décadence devant la Chine, l'Islam ou la Russie triomphants. Les candidats ne manquent pas du Calife ottoman au Mollahs iraniens munis de leur arme nucléaire en passant par le psychopathe de Corée du Nord. Avec une Amérique dirigée par un homme atteint de démence sénile et manipulé par les gauchistes américains les plus extrémistes, la messe sera vite dite !

  • @motus: dés les premiers jours de sa gouvernance Trump a été pris à partie par les médias avec un acharnement plus que douteux. Il n'est pire ni meilleur qu'un'Obama par exemple (https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-05-18/decryptage-l-obamagate-pour-les-nuls) et le scandale de l'accord avec l'Iran concernant le nucléaire (https://www.dreuz.info/2020/01/11/comment-liran-a-depense-les-milliards-dobama/comment-page-1/)- Un Trump sénile pour l'idéologie, alors qu'en est-il de Joe Biden, incapable d'aligner deux phrase de suite ? Vous êtes malheureusement imprégné de ce que les médias nous assènent.

  • @motus et encore ceci : jusqu'aux derniers jours avant les votations 2016, tous les médias donnaient Hilary Clinton largement gagnante...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel