Explosion de Beyrouth : ce que vous ne lirez pas...

https://infos-israel.news/wp-content/uploads/2019/06/logo-512-300x300.png

 

La douane libanaise à demandé 6 fois de retirer le nitrate d’ammonium dans le port, qui a empêché son retrait ?

Le directeur général des douanes libanaises, Badri Daher, a confirmé aujourd’hui, mercredi, qu’il avait demandé à plusieurs reprises de retirer les conteneurs contenant du nitrate d’ammonium dans le port de Beyrouth, qui aurait causé l’énorme explosion qui s’est produite hier mardi, qui a fait des dizaines de victimes et des milliers de blessés et causé d’importants dégâts.

Daher a déclaré : « Nous avions précédemment envoyé 6 demandes au juge que les matériaux présents étaient dangereux et posaient un danger pour le port et tout le monde, et nous avons demandé à les réexporter, mais cela ne s’est pas produit. »

Il a ajouté : « Nous laissons aux experts concernés le soin de déterminer les raisons », alors que les autorités libanaises continuent de mener des enquêtes approfondies pour découvrir les circonstances de l’explosion.

Le Premier ministre libanais, Hassan Diab, a promis de tenir tous les responsables de la catastrophe dans la capitale libanaise de Beyrouth après l’explosion qui a eu lieu au port de Beyrouth.

Diab a déclaré : « Ce qui s’est passé ne passera pas sans un compte rendu, les responsables de la catastrophe en paieront le prix, c’est une promesse aux martyrs et aux blessés et un engagement national », notant que l’explosion était due à un entrepôt dangereux qui existe depuis six ans.

 

Il a ajouté : « Je n’anticiperai pas les enquêtes. Le moment est venu de faire face au désastre, de retirer les martyrs et de soigner les blessés, et je vous promets que ce désastre ne passera pas sans la responsabilité et la punition des responsables. »

Il a poursuivi : « C’est une catastrophe que nous ne pouvons surmonter qu’avec détermination pour faire face à ce défi sérieux et à ses conséquences dévastatrices. »



Read more https://infos-israel.news/la-douane-libanaise-a-demande-6-fois-de-retirer-le-nitrate-dammonium-dans-le-port-qui-a-empeche-son-retrait/

Diab a déclaré : « Ce qui s’est passé ne passera pas sans un compte rendu, les responsables de la catastrophe en paieront le prix, c’est une promesse aux martyrs et aux blessés et un engagement national », notant que l’explosion était due à un entrepôt dangereux qui existe depuis six ans.

Il a ajouté : « Je n’anticiperai pas les enquêtes. Le moment est venu de faire face au désastre, de retirer les martyrs et de soigner les blessés, et je vous promets que ce désastre ne passera pas sans la responsabilité et la punition des responsables. »

Il a poursuivi : « C’est une catastrophe que nous ne pouvons surmonter qu’avec détermination pour faire face à ce défi sérieux et à ses conséquences dévastatrices. »

Les autorités libanaises ont confirmé qu’elles continuaient de mener des enquêtes pour découvrir les causes de l’énorme explosion qui a eu lieu mardi dans le port de la capitale libanaise, Beyrouth, qui a fait des dizaines de morts et des milliers de blessés et causé des destructions massives dans la capitale libanaise.

Le directeur de la sécurité libanais a déclaré : << Nous attendons des enquêtes pour déterminer ce qui s’est passé, et il semble que l’explosion s’est produite dans un entrepôt de matériaux explosifs confisqués pendant des années et que les services de sécurité déterminent la nature de ce qui s’est passé, ces matériaux peuvent être du nitrate de sodium hautement explosif confisqué sur un navire il y a des mois et qu’on supposait détruit. « 

Il a estimé que les discussions sur les pétards qui ont conduit à cette explosion sont ridicules, car la grande explosion a causé d’importants dégâts matériels et des vies.

Le directeur de la sécurité libanaise a parlé du nitrate d’ammonium stocké dans l’un des conteneurs à l’intérieur du port après qu’il ait été confisqué par les autorités libanaises il y a des années.

Le Hezbollah a entreposé des armes et munitions proche des civils, c’est un fait connu, et avéré, pourrait-il être l’auteur de ce détournement de matière dangereuse au profit de la construction des missiles ?

LPHINFO

Beyrouth : un spécialiste du renseignement pointe du doigt le Hezbollah

 

Ronen Solomon, spécialiste et chercheur dans le domaine du renseignement affirme que le Hezbollah est en tête de liste des suspects concernant la propriété du nitrate d’ammonium qui est à l’origine de l’explosion. Selon le chercheur, qui fournit des images aériennes et intérieures du hangar où était entreposé le produit, ce nitrate d’ammonium avait été acquis par voie de contrebande par le Hezbollah, notamment  au Brésil, à l’époque du gouvernement socialiste. Il paraîtrait étonnant que le gouvernement libanais ait laissé ainsi entreposé durant tant d’années une telle quantité (2500 tonnes !) de ce produit s’il avait été destiné à des fins civiles.

Certains observateurs craignent déjà que le résultat de l’enquête ne reflétera pas pas forcément la vérité, soit suite à des menaces du Hezbollah soit par volonté du gouvernement de ne pas provoquer d’émeutes dans la population dont une partie croissante est déjà très remontée contre l’organisation terroriste chiit

Explosions à Beyrouth: "Nous sommes prêts à aider le peuple libanais" (B. Netanyahou)

i24NEWS

2 min

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a affirmé mercredi que l'Etat hébreu "était prêt à aider le peuple libanais", suite aux deux explosions qui ont secoué Beyrouth la veille, faisant au moins 100 morts et des milliers de blessés.

"Nous sommes prêts à envoyer une aide humanitaire au Liban, en tant qu'êtres humains, et pour d'autres êtres humains. Nous faisons la différence entre les régimes [politiques] et les nations", a déclaré le chef du gouvernement lors d'un discours à la Knesset.

M. Netanyahou a fait part de l'expérience de l'Etat juif dans le passé, en mentionnant notamment les hôpitaux de campagne qui avaient été installés dans le plateau du Golan pour venir en aide aux Syriens.

Le Premier ministre a insisté sur la volonté d'Israël d'aider le pays du Cèdre, après la "grande catastrophe" survenue à Beyrouth, et adressé ses condoléances au peuple libanais.

Mardi soir, le ministère de la Défense a indiqué dans un communiqué que son ministère et celui des Affaires étrangères étaient prêts à apporter une aide médicale et humanitaire au gouvernement libanais (SUITE i24NEWS)


 

La douane libanaise à demandé 6 fois de retirer le nitrate d’ammonium dans le port, qui a empêché son retrait ?

La douane libanaise à demandé 6 fois de retirer le nitrate d’ammonium dans le port, qui a empêché son retrait ?

Read more https://infos-israel.news/la-douane-libanaise-a-demande-6-fois-de-retirer-le-nitrate-dammonium-dans-le-port-qui-a-empeche-son-retrait/
Lien permanent 8 commentaires

Commentaires

  • Merci pour vos éclairages.
    Merci à Israël qui se porte toujours volontaire pour secourir des populations victimes de leurs gouvernements.

  • Puisque nous sommes à l'heure des théories du complot, en voici une concernant cet événement qui m'a été suggérée par un ami : les explosions auraient été déclenchées intentionnellement par le Hezbollah dans le but de provoquer une émeute conduisant à un renversement du gouvernement et à une prise de pouvoir totale par le Hezbollah, le tout à l'instigation de l'Iran qui s’installerait ainsi de facto dans la région...

  • TIK TOK plutôt TOK TOK complotisme main stream de la facho sphère, Netanyahu peut promettre toutes les aides , sachant que le peuple libanais n'en veut pas .. Macron à Beyrouth BiBI en taule...

  • On parle de vos "Théories oiseuses".....

    M. Belliard, par respect pour la souffrance des libanais, ne tombons pas -tout de suite- dans le complotisme. Un blog voisin n'a pas attendu et s'est déjà lancé dans des théories oiseuses. Vous pouvez rester une source d'information objective.
    Il pourrait s'agir d'un accident ......Je mets en exergue la vraie raison de ce vomi :

    "comme d'une explosion criminelle imputable au hezbollah ou " au Mossad. "

    Et la pointe hypocrite pour se couvrir:

    "Pour le moment nous n'en savons rien."

    Écrit par : Paul 22h48 - mercredi 05 août 2020

    https://jrbelliard.blog.tdg.ch/archive/2020/08/05/liban-le-courant-du-futur-de-saad-hariri-emet-des-doues-sur-308027.html?c

  • BDSS encore en liberté!?

  • Briand : DES FAITS RIEN QUE DES FAITS, et cela vous en êtes incapable !

  • J'ai envoyé un commentaire, l'avez-vous vu? Merci

  • Pierre Noël, vous avez postez votre commentaire sous Explosions à Beyrouth, ce que vous ne lirez pas II (chiffre 2) il y figure

Les commentaires sont fermés.