Ne comparons pas les provocations de "Charlie Hebdo" à ceux de l'humoriste Dieudonné !

Ma lettre parue le 8 septembre passé dans la Julie :

Une personne dans un des courriers des lecteurs (TDG du 5-6 septembre) met sur le même niveau de provocation «Charlie Hebdo» et l'humoriste Dieudonné. Or, à réfléchir, on ne peut mettre sur la même échelle, les caricatures de Mahomet d’un journal satirique et les sketchs sur la Shoah d’un comique de bas étage. Brocarder un prophète, même si cela peut heurter certaines gens, ne tue cependant personne. En revanche, railler l’horreur nazi, c’est tuer une deuxième fois ceux qui l’ont subie. Alors que les victimes de la Shoah sont des figures personnalisées d’un ensemble diabolique, la moquerie a tendance à les pousser dans les limbes du commun, et c’est en cela qu’elle les assassine derechef : elle leur enlève la vie de leur propre mort.

 

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Charlie, c'est du politiquement incorrecte, Dieudonné c'est du message politique.

    Je ne sais si ça vient d'un journaliste ou d'une personnalité, mais ce qu'il dit est juste:
    Tant que Charlie s'attaquait aux curés, aux catholiques, à l'église, tout la gauche était derrière Charlie. Il y avait dans l'univers de la gauche, l'association du bourgeois avec l'église.
    Mais lorsque Charlie y a ajouté l'islam, une partie de la gauche n'a plus soutenu le journal, les musulmans étant pour eux la nouvelle classe d' opprimés.

    C'est aussi valable pour la gauche romande qui est divisée entre la sauvegarde de la liberté et la défense des nouveaux "opprimés".

    Charlie caricature la société par "amour" de la liberté, Dieudonné caricature les juifs par haine.

  • Je souscris au commentaire de motus. Je ne suis pas Charlie sur l'aspect politique dans la mesure ou ils ne répondent pas aux problèmes de notre temps, économiques et, au bout du compte sur l'aspect sociétale. Par contre, je suis Charlie sur toutes les caricatures et la liberté d'expression.

    La gauche a commencé à sombrer lorsqu'elle a abandonné ses valeurs sociétales, elle a vu en les musulmans une opportunité de se refaire, un jeu qui au poker mène à la faillite du joueur.

    Zineb El Rhazoui actuellement sous protection policière depuis le massacre, se bat pour la Liberté d'expression. Honte à la France qui bizoulle avec les terroristes palestiniens, construit des mosquées et fait disparaître des pans entier de l'industrie en nous mettant en danger de mort.

    Il y a une bonne dizaine d'années, la critique de l'islam n'existait pas ou peu. Aujourd'hui, l'islam est dans le collimateur grâce à Charlie hebdo et bien d'autres dont les sonneurs d'alertes. Les soldates et soldats musulmans ne savent plus s'ils sont encore musulmans au point d'être plus royalistes que le roi paperon blanc en se montrant les défenseurs du christianisme, qu'ils veulent en-saucissonner au sein de l'islam. (paul, 05 et les zôôtres)

    Continuons de caricaturer les religions, en particulier l'islam qui est le p)lus grand danger pour l'humanité au même titre que le changement climatique. Le coran-oh-virus est à combattre coûte que coûte ainsi que ses islamo-nazis, il en va de notre liberté et nos modes de vies.

  • Effectivement , aucun rapport!

    Le M’Bala bala, vient d’etre Condamné et interdit chez Facebook, yTwiter et autres, sans parler que toutes les portes lui sont fermées!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel