Est-ce beaucoup plus grave, docteur ???

Je m'élève avec force contre les hommes de presse qui qualifient fallacieusement le seul pays démocratique du Proche-Orient, et guère plus grand que deux département français, de :

1) État "raciste et  d'apartheid",

2) État "colonialiste".

1) Je rappelle ceci à leur intention :

Deux millions d'arabes sont citoyens israéliens, quinze députés les représentent actuellement à la Knesset, le parlement israélien. Ces citoyens peuvent même aller manifester dans la rue contre l’État dont ils ont la citoyenneté, et  en portant des drapeaux palestiniens ! Imaginez cela dans d'autres pays !!! 

•Les noms des rues dans tout Israël sont inscrites en hébreu et en arabes.

Salim Jurban, est membre permanent de la Cour suprême depuis 2004.

Nawaf Massalha, fut vice-ministre des Affaires étrangères entre 1999 et 2003.

Ali Yahya, Walid Mansour et Mohammed Masarwa,sont des anciens ambassadeurs.

Major General Hussain Fares, est commandant de la police des frontières.

Major General Yosef Mishlav, a été nommé chef de la sécurité intérieure entre 2004 et 2008.

Sans compter les universitaires, hommes et femmes d’affaires, journalistes, avocats, médecins, stars des médias, bref, des arabes israéliens qui ont pignon sur rue.

Par ailleurs, Ahinoam Nini, Juive d'origine yéménite, et Mira Awad, Arabe chrétienne de Galilée, ont toutes deux représenté Israël pour le 54e concours de l'Eurovision le 16 mai 2009 à Moscou.

2) La qualification d'Israël d’État colonialiste ne résiste pas aux faits historiques suivants :

En 1948, lors de l'acceptation par Israël du plan de partage de l'ONU, voici ce qu'il représentait sur la carte :

 

•C'est à la suite des guerres que les arabes lui ont déclarées que l’État hébreu s'est agrandi, notamment : celle de 1948-1949, menée sous le slogan "Jetons les juifs à la mer", et celle de 1967.

•Israël a rendu le  Sinaï à l’Égypte après la signature du traité de paix conclu avec lui en 1979.

•Il s'est retiré unilatéralement de la Bande de Gaza en 2005.

•Selon les accords d'Oslo signés par Israël, la zone A de la Judée Samarie est entièrement sous le contrôle de l’Autorité Palestinienne, qui y détient les compétences municipales, politiques, administratives, judiciaires et sécuritaires. D'ailleurs, comment les juifs peuvent-ils être colons en Judée Samarie, terre biblique ?

Les pauvres journalistes qui qualifient Israël de régime d’apartheid, de raciste et de colonialiste ne sont, soit pas au courant de l’histoire et des faits, soit ils le sont, mais c’est alors beaucoup plus grave, docteur...

David Frenkel

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.