D'Eric Zemmour à... Charles de Gaulle

On apprend qu'Eric Zemmour sera jugé après-demain pour les propos qu'il a tenu en septembre 2020 sur les migrants mineurs, à savoir :  « Ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont  violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, ils ne faut pas qu’ils viennent ». Pourquoi ces propos tenus sur la chaîne CNews ont-ils engendré la plainte de S.O.S Racisme ? L'avocat de cette association, Me Patrick Klugman, prétend que la déclaration du prévenu "est l'essence même du racisme".

Inculper Zemmour pour incitation à la haine raciale ne tient logiquement pas la route, tout au plus, pourrait-il être critiqué pour l'outrance de ses propos. En effet, les mineurs migrants ne peuvent être assimilés à une race. Leur trait commun est qu’ils sont des immigrés, et cela sans distinction physique, voir ethnique. Il ne faut donc pas confondre ce qui unit ente eux les individus mus par un même désir enclenché par une nécessité opportuniste, et dont ils sont personnellement responsables, avec un aspect physique ou ethnique qui est indépendant de la volonté individuelle, et qui est un fait naturel. Il ne viendrait à personne l’idée de poursuivre pour haine raciale un individu qui déclarerait, par exemple, que les jeunes touristes sont des assassins et des violeurs, et pour pousser la plainte des parties civiles jusqu’à l’absurde disons que les migrants mineurs, selon Zemmour, sont des touristes qui s’installent définitivement pour leur agrément, celui donnant libre cours à leurs bas instincts.

Personne n’a eu l’idée en 1967, lorsque par sa déclaration « les Juifs, un peuple sûr de lui-même et dominateur », le général De Gaulle a lancé officiellement la première salve antisémite d'après-guerre, de poursuivre celui-ci devant les tribunaux. Pourtant, la déclaration du général de Gaulle mettait en cause des gens qui se ressemblent par leur appartenance à un peuple dont l'attribution est principalement du ressort de Dame Nature. Le propre de l’antisémitisme et du racisme est d'étiqueter collectivement sans distinction de personne, des individus se ressemblant par leurs caractéristiques physiques ou ethniques. C’est pourquoi la déclaration du Général sous-entendant que les juifs dans leur ensemble sont sûrs d’eux-mêmes et dominateurs était antisémite et aurait mérité d’être condamnée. C''est à cause de ce genre d'affirmation ségrégative et stéréotypée que, selon la loi de Nuremberg, six millions de juifs ont été gazés par le nazis.

J’en conclurais donc qu’à force de chercher la petite bête, on finit par trouver cette bête immonde à laquelle un honorable chef d’État avait redonné vie. Hélas, celle-ci broute encore de nos jours l’herbe anti-israélienne ou antisémite  poussant en France et ailleurs.

David Frenkel

 

 

Lien permanent 7 commentaires

Commentaires

  • Oui, mais de Gaulle était de Gaulle. Et Zemmour n'est que Zemmour. Une sorte d'idiot inutile.

  • David Ben Arik : Justement, parce qu'il était De Gaulle, il aurait dû tourner sa langue plusieurs fois dans sa bouche avant de prononcer cela. Bonne journée

  • Que ce soit sur de Gaulle ou sur Zemmour, vos propos laissent transpirer une certaine inculture. Zemmour dégomme la main-mise de la famille Le Pen sur tout ce qui touche à l'identité française. Les Le Pen ont fait le jeu de tous ceux qui détestent la France française : trop facile de les diaboliser...
    Quant à de Gaulle, je vous recommande une fois de plus de lire l'excellent livre de Jacques Demougin, "Les mensonges de la guerre d'Algérie" pour vous faire une meilleure idée du personnage. Pensez au sort des harkis et des "Pieds noirs"... et à l'armée française, qui avaient de fortes attaches avec la population algérienne opposée au FLN, et qui a dû les trahir sur ordre du Général.

  • Géo : je publie votre long commentaire, et ce cela bien que, selon vous, mes propos laissent transpirer une certaine inculture (ce qui est un brin blessant) . Simplement laissez-moi vous préciser que si vous aviez vraiment lu mon billet en son intégralité, vous n'auriez pas publié votre texte, car il est hors sujet. Je fais simplement un parallèle entre les propos soi-disant racistes de Zemmour et la parole nettement antisémite du Général De Gaulle. Bonne fin d'après-midi.

  • "car il est hors sujet" Ah bon ? J'aimerais bien voir comment vous argumentez ça.
    Cela dit, si l'on se remet dans la culture du Général et non dans la culture woke actuelle, « les Juifs, un peuple sûr de lui-même et dominateur » est plutôt un compliment qu'autre chose...

  • Géo, encore une fois vous n'avez pas lu ce que j'ai écris, à savoir : "C’est pourquoi la déclaration du Général sous-entendant que les juifs dans leur ensemble sont sûrs d’eux-mêmes et dominateurs était antisémite et aurait mérité d’être condamnée. C''est à cause de ce genre d'affirmation ségrégative et stéréotypée (d'être dominateur) que, selon la loi de Nuremberg, six millions de juifs ont été gazés par le nazis."

  • Par ailleurs, votre premier commentaire était bien hors sujet, car dans mon billet, je n'ai ni parlé de l'identité française ni de la guerre d'Algérie. J'ai simplement mis en parallèle, comme je vous l'ai déjà dit, les propos soit disant racistes de Zemmour et le mot antisémite du Général D.G. Bonne soirée

Les commentaires sont fermés.