Ceux qui ont voté pour Pierre Maudet sont-ils des "pro-margoulin" ?

Je m’insurge contre ceux qui taxent Pierre Maudet de margoulin. Selon la définition, est un margoulin, le commerçant malhonnête, celui qui est sans scrupules dans les affaires. Or, Pierre Maudet n’est ni commerçant ni un homme d’affaire, c’est un homme politique. D’ailleurs, que lui reproche-t-on  ? D’avoir accepté pour lui et sa famille un séjour tous frais payés à Abu Dhabi pour pouvoir assister au Grand Prix de la formule 1 ? Du moment que l’on ne peut prouver que cette invitation servait à octroyer un avantage à l’inviteur pourquoi tomber sur lui et le traiter en plus d’un qualificatif accusateur qui ne correspond pas à la fonction exercée ? Lui faire le grief d’avoir menti ? Regardons-nous en face : qui d’entre-nous n’a pas menti une fois dans sa vie ? Mettre Pierre Maudet au même rang qu'un repris de justice, décidément certains y vont fort. Je signale quand même que ce dernier a fait recours, et tant que le recours n’a pas été rejeté, il bénéficie de la présomption d’innocence. Rendons donc grâce au peuple genevois d’avoir désavoué l’unique juge ayant jeté le couperet du condamné sur un homme qui dérangeait certains politiciens. Taxer ceux qui ont voté pour lui de "pro-margoulin" s'apparente à l'insulte, et est grandement scandaleux !

David Frenkel

 

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • La première à utiliser - opportunément - le terme de margoulin est Fati Mansour, journaliste du Temps:

    https://www.letemps.ch/opinions/pierre-maudet-strategie-pire

    Par ailleurs, on pourra aussi retenir cette définition:

    Arriviste — maquignon, opportuniste, calculateur, manipulateur, arriviste, intrigant, manœuvrier, machinateur.

    CQFD.

  • Le procureur a acheté sa charge au PLR et la juge unique à un parti de gauche. Comment ? En versant une cotisation spéciale magistrat prévue par, par exemple, les statuts du PLR.

    Ce renvoi d'ascenceur est immoral, intolérable et condamné par le GRECO.

    Certes les magistrats sont les victimes et les partis les coupables. Il n'est donc pas question de dénoncer les magistrats dont la probité est, comme tout en chacun le sait, certaine.

    Cependant, par faiblesse il se font complice d'un système qui laisse à penser qu'ils sont captifs d'un parti et qui porte atteinte à la réputation de la Suisse.

    Ils sont honnêtes mais ne le montrent pas. Tout comme Maudet, dont on a jamais dit qu'il était corrompu, mais dont certains disent que ses agissements laissaient entrevoir qu'il se pourrait être contraint au vu de l'évolution du cours des choses et de sa faiblesse de caractère à, peut-être, le devenir.

    Il n'est en définitive guère de différence entre nos honnêtes magistrats et Maudet. Tous oublient les apparences pour se concentrer sur ce qui est.

  • Nicolas : Je pensais justement à Madame Fati Mansour. Et, voyez-vous, moi, je me tiens à la définition des dictionnaires. Les autres définitions que vous soulevez aggravent encore l'apparence de l'insulte ! A bon entendeur...

Les commentaires sont fermés.