Plus l’oxymore est manifeste, plus la presse s’en infeste...

Pour cette dernière visite à Jérusalem, Angela Merkel n’a pas prévu de détour par Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas en Cisjordanie occupée… Voilà une phrase inepte écrite hier par l’ATS, et recopiée par maints journaux en ligne sous le titre « Visite d’adieu d’Angela Merkel La sécurité d’Israël restera une priorité pour l’Allemagne ». Si selon un sieur tristement célèbre, "plus le mensonge est gros plus il passe", plus l’oxymore est manifeste, plus la presse s’en infeste quand il s'agit de dénoncer le juif des nations. Il faut croire que celui qui a écrit que "la ville de Ramallah où siège l’Autorité palestinienne..." soit tellement obnubilé par Israël qu’il oublie que selon les accords d’Oslo cette ville est entièrement, militairement et administrativement, sous gouvernance palestinienne. Pourtant si l'auteur avait prêté attention aux mots que sa plume a déversés, il se serait rendu compte de son pléonasme oyxmorial. Ramallah où siège  l’Autorité palestinienne, ne peut être occupée de fait par l’État hébreu, à moins qu’il considère que ladite Autorité occupe une Cisjordanie qui rappelons-le n’est autre que la Judée Samarie, nom biblique à consonance juive.

Rappelons que Le 12 octobre 2000, tout Israël se retrouvait en état de choc. Deux réservistes de Tsahal, Vadim Norzich et Yossi Avrahami qui étaient entrés par erreur à Ramallah, étaient arrêtés par la police de Yasser Arafat et emmenés au poste de commandement. La nouvelle se répandit comme une traînée de poudre et rapidement une foule ivre de sang investissait le poste de police pour s’emparer des deux malheureux réservistes. Ils furent alors sauvagement battus à mort, leurs cadavres précipités par la fenêtre avant d’être profanés et molestés par la foule galvanisée par la vue du sang. L’une des images qui restera dans les mémoires est celle de l’un des assassins, exultant de joie, montrant par la fenêtre ses deux mains pleines de sang juif.

Alors hurlons contre cette ATS qui feint de savoir que des villes sous gouvernance palestinienne comme Ramallah sont "Judenrein" (nettoyée de toute présence juive). Écrire que Ramallah est occupée relève donc du fantasme anti-israélien, si ce n'est plus.

David Frenkel

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Ce qui prouve une fois de plus qu'il y a deux types de journalistes, comme à l'école: ceux qui copient sur leur voisin, même si ce dernier est dans l'erreur la plus totale, et celui qui fait un véritable effort de recherche en vérifiant par lui-même et sur place la véracité des évènements.

    Bien à vous.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel