Le matraquage régulier de la soit disant occupation israélienne

Au vu de de l’attitude de la presse en général qui ne cesse de marteler  les lecteurs, à la moindre occasion, que la Cisjordanie Judée Samarie, est occupé par Israël, et cela nonobstant les accords d’Oslo qui même s’ils nécessitaient de futurs aménagements négociés, partageaient ce territoire entre l’État hébreu et l’Autorité palestinienne, je ne résiste pas à publier la majeur partie d'un article de Sammy Ghozlan écrit pour le compte du BNVCA (Bureau National de Vigilance contre l’antisémitisme) et intitulé France : Le poison de l’antisémitisme lié à Israël. Le matraquage régulier de la soit disant occupation israélienne d’un territoire conquis, et rappelons le quand même, à la suite d’une guerre défensive, alors que les dizaines de territoires occupés de par le monde sont quasiment passés sous silence par les médias, entre dans le cadre de ces mesures d’exception envers l’État Juif qui définissent l’antisémitisme.

David Frenkel

France : Le poison de l’antisémitisme lié à Israël

Le BNVCA constate que le « poison de l’antisémitisme » lié à Israël continue à se répandre dans les rues et villes de France

Le BNVCA s’étonne qu’après l’adoption par le Sénat de la définition de l’antisémitisme, incluant l’antisionisme et la haine d’Israël, et malgré l’adoption d’une « Stratégie de lutte contre l’antisémitisme et de soutien à la vie juive » par l’UE, inquiète de voir la résurgence d’un antisémitisme virulent dont la haine d’Israël est devenue le support, rien ne change.

A Toulouse ou Paris, Clermont-Ferrand, Montpellier ou d’autres villes de France, aux heures d’affluence, chaque samedi, les passants sont exposés à la propagande mensongère des officines qui demandent l’élimination d’Israël, de la Mer au Jourdain.

...Aucun mot ne manque pour vomir leur haine d’Israël et inciter des esprits faibles et déséquilibrés au pire, y compris contre les Juifs ici. La protection policière, durant des heures, cautionne leurs éructations.

Pendant ce temps, ici ou là, en Afghanistan, en Syrie, des attentats font des dizaines de morts. Mais pas un mot de ceux qui ont fait d’Israël leur seule et unique cible.

Ainsi que l’affirme Mme Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission Européenne, « l’antisémitisme est un poison pour notre société », dont l’antisémitisme lié à Israël est la forme la plus répandue actuellement.

Le BNVCA déclare que tant que ces manifestations perdureront, la lutte contre l’antisémitisme ne sera, au mieux, qu’un vœu, au pire, qu’une vaste hypocrisie.

Sammy Ghozlan pour le BNVCA

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Et naturellement modérée? On peut donner un nom a la haine des Juifs mais aucun à votre façon. de traiter certains d’entre nous, moi y compris!
    Je ne vous salue pas!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel