Ma réponse concernant le dernier billet de Monsieur Joseph Daher

Il est grandement inadmissible que des vidéos de juifs injuriés, talochés, jetés au sol, tabassés, effrayés d’être exécutés par des arabes, en Israël même, et tout cela accompagnés de railleries antisémites puissent faire le tour du monde sans qu’aucun média dans le monde occidental ne s’en insurge. Pourtant, ces scènes se passent dans l’État juif, et principalement dans sa capitale, et à l’occasion du dernier Ramadan. On ne peut être qu’exaspéré devant la justification fumeuse qui nous est fournie. Évoquer la frustration des jeunes arabes israéliens, c’est faire fi de cette haine judéophobe qui est inculquée à ces jeunes dans les mosquées de Ramallah, de Gaza, et même dans les mosquées israéliennes. Et si cela peut "rassurer" Monsieur Daher, qu'il sache que Le chef du service de sécurité intérieure israélien, le Shin Beth, a déclaré que 450 attentats ont été déjoués depuis le début de l'année, que ce soit en Cisjordanie Judée Samarie ou en Israël même. Encore hier soir, les forces de Tsahal ont empêché une attaque contre des civils, arrêté deux terroristes qui étaient sur le point d’incendier des voitures de cocktails Molotov sur l’autoroute 60 entre Jérusalem et Gush Etzion.

Par ailleurs, il est ignominieux que les chefs des partis politiques arabes israéliens non seulement n’ont pas dénoncé pas les nombreuses agressions antisémites ayant eu lieu le printemps dernier, mais ont soutenus les agresseurs et ont appelé à une nouvelle intifada. Ayman Oudeh, président de la Liste arabe représentée au parlement israélien a ainsi écrit, et cela sans être pénalement inquiété : « La révolte décisive s’achèvera avec la fin de l’occupation et lorsque le drapeau de la Palestine flottera sur les mosquées, les églises et les murailles de Jérusalem, de la Jérusalem libérée ! » Et dire que certains accusent Israël d’être un pays d’apartheid… De plus, Monsieur Daher est-il au courant de l’actualité ? Le parti arabe Raam siège depuis quelques mois dans la coalition gouvernementale.

Concernant la Cisjordanie Judée Samarie, je rappelle à Monsieur Daher que si, en 1948, l’État arabe de Palestine n’est pas né en même temps que son jumeau Israël, c’est parce que les Arabes ont refusé la Résolution 181 de l’ONU qui leur attribuait l'entière Judée Samarie. Nonobstant cela, et selon les accords d'Oslo, Israël a consenti au partage non définitif entre Israéliens et Palestiniens du susnommé territoire conquis lors d'une guerre que la Jordanie lui a déclarée en 1967.

Et pour en venir à Gaza, l'enclave fut libérée en 2005 de toute présence juive. Remise à l'Autorité palestinienne, le Hamas, dans un bain de sang, s'en est emparé deux ans plus tard. La charte de ce groupe terroriste prône l’éradication de l’État juif. Pour ce faire le Hamas ne lésine pas sur les moyens et tire régulièrement des roquettes et lance des ballons incendiaires sur les civils israéliens qu'ils soient juifs ou arabes.

Alors écrire que, et je cite Monsieur Daher : Cisjordanie et à Gaza ont démontré, une fois de plus, la nature coloniale, raciste et d’apartheid brutale de l’État sioniste ne résiste pas aux faits.

Aussi fais-je remarquer à Monsieur Daher qu’interviewé sur son identité palestinienne en mars 1977 par le quotidien hollandais, Trouw, Zuheir Mohsen, alors l'un des principaux leaders de l'OLP répondit: «Il n'y a aucune différence entre les Jordaniens, les Palestiniens, les Syriens ou les Libanais. Nous faisons tous partie de la Nation Arabe… C'est uniquement pour des raisons politiques que nous mettons en avant notre identité palestinienne. Parce que c'est dans l'intérêt du monde arabe de soutenir l'existence des Palestiniens pour contrebalancer les Sionistes. Cependant, la création d'une identité palestinienne indépendante n'est que tactique. L'établissement d'un État Palestinien est une arme contre Israël et pour l'unité du monde arabe».

Puisse donc Monsieur Joseph Daher savoir raison garder !

David Frenkel



Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel