Sachons raison garder

Tout d'abord, une nouvelle qui vient de tomber hier : L'épidémie est en très net recul en Israël depuis plusieurs semaines, notamment grâce à la vaccination de masse de la population et à la 3e dose de rappel.

Ensuite j'aimerais attirer l'attention des anti-vaccins sur ceci : Il faut un permis de circulation routière pour circuler en automobile, les personnes qui ne sont pas en possession de tous leurs moyens psychiques (notamment si l'on est aviné) ou physiques s'abstiennent de prendre le volant, alors pourquoi n’en serait-il pas de même pour les piétons risquant de porter un virus pouvant s'avérer mortel en période d'épidémie grave, ? Nul ne proteste contre les vaccins contre la polio, la variole, la rougeole etc. De même, acceptons-nous sans broncher de nous faire vacciner lorsque l'on se rend dans des pays exotiques. Se révolter en prétendant que le vaccin contre le covid est une affaire de gros sous, c'est ne pas comprendre que donner un juste salaire à ceux qui ont fait l'effort de trouver le vaccin anti-covid est dans l'ordre des choses. Et je pose cette question aux anti-vaccins : Seriez-vous d'accord que L’État qui s'est arrogé selon vous la prééminence en matière de santé publique décide que les gens souffrant d'une maladie pour laquelle aucun vaccin n'existe, de même que les rares individus s'étant fait vacciner contre le covid et qui ont malgré tout été infectés, aient priorité concernant les urgences hospitalières1) ? Ne faudrait-il pas avoir comme principe que ceux qui ont pris le risque de ne pas se faire vacciner assument leur décision jusqu'au bout ? Oh, me répondriez-vous, les fumeurs, par exemple, qui ne prennent pas soin de leur santé ne sont pas discriminés quant à leur prise en charge aux urgences hospitalières. Toutefois, depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics fermés, ceux-ci ne risquent pas de tuer autrui. Nuance donc.

Finalement, la révolte des anti-vaccin sert simplement d'exutoire aux frustrations citoyennes de tous genres. Par exemple, aucun ne descend dans la rue pour dénoncer les augmentations annuelles des primes d'assurance maladie alors que les assureurs ont suffisamment de réserves, et j'en passe et des meilleurs.

David Frenkel

1) Selon une déclaration de l’OFSP datée d'aujourd'hui, il n’est pas encore raisonnable de lever les mesures. «Il y a encore trop de personnes exposées au virus, y compris dans les groupes à risque», selon Patrick Mathys qui affirme qu’une explosion du nombre de cas et une surcharge des hôpitaux sont encore possibles...

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Si les fumeurs ne font pas courir de risque à autrui, alors pourquoi les ostraciser partout?

  • Stampede : Les fumeurs ne peuvent plus fumer dans des endroits publics,par conséquent, ils ne font de mal qu'à eux même

  • Exact.
    J'ai mal interprété la phrase sur les fumeurs.
    Excusez-moi.

Les commentaires sont fermés.