Humeur

  • Que de bobards...

    Il suffit qu’un fait divers ait eu lieu dans une implantation située en Judée Samarie pour que non seulement on renomme fallacieusement cette région, mais que l’on nous ressorte aussi derechef la colonisation israélienne. Dans le cas du meurtre de la franco-israélienne Esther Horgen, mère de six enfants, âgée de 52 ans, qui a été retrouvée avec des marques de coups dans une forêt près Tal Menashe en Samarie, territoire situé en zone C, et qui est administrée par Israël, selon les accords d’Oslo, mentionner que ce meurtre s’est produit dans une colonie israélienne, revient à le banaliser sous couvert de "colonisation". On ne lit ou on n’entend guère parler de colonies lorsqu’un fait divers a lieu dans des territoires sous occupation russe, chinois, marocain, anglais, français, pour ne citer qu’eux. Le comble revient à l’AFP qui dans l'article intitulé Meurtre d’une Franco-Israélienne, mère de 6 enfants écrit : «... Plus de 150’000 ressortissants français vivent en Israël et dans des colonies à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967... » Ah bon, Jérusalem-Est, la citée du roi David, serait-elle colonisée par les juifs ? La Judée Samarie serait-elle une terre palestinienne occupée par les juifs ? Pourtant, si les journalistes de l’AFP n’avaient pas été incultes, ils auraient su que Le nom de «Palestine» fut attribué au territoire de Judée par l'empereur romain Hadrien, comme mesure punitive à la révolte menée par Bar Kokhba et en référence aux Philistins. Ce nom était lui-même dérivé, par l'intermédiaire du grec, de l'hébreu où le mot peleshet désignait les Philistins, peuple qui occupait l’actuel État d'Israël, la Judée Samarie, la Bande de Gaza le Liban Sud (l’État libanais a été créée en 1920),  le plateau du Golan. Par ailleurs, durant la période achéménide (v. 539-330 av. J.-C.) puis la période hellénistique (v. 323-31 av. J.-C.) qui lui succède, « la Philistie était sans doute encore vue comme une entité géopolitique, mais les Philistins en tant que peuple avaient cessé d'exister » (D. Ben-Shlomo). Écrire donc que la Judée Samarie est un territoire palestinien occupé par Israël est le pire bobard d’un journalisme qui vole au ras des pâquerettes.

    PS L'AFP continue sur sa lancée mensongère. En sous-titrant ainsi l'article "Un homme tué après avoir tiré sur des officiers israéliens" : L’attaque s’est déroulée au cœur de la vieille ville de Jérusalem, située dans le secteur palestinien de la ville sainte, occupé et annexé par Israël depuis 1967". Pauvre journaliste ! Il ne sait pas que jusqu'en 1967, c'était un secteur jordanien. Plus ignare, tu meurs.

    David Frenkel

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Humeur 5 commentaires