Le blog de David Frenkel - Page 3

  • Est-ce beaucoup plus grave, docteur ???

    Je m'élève avec force contre les hommes de presse qui qualifient fallacieusement le seul pays démocratique du Proche-Orient, et guère plus grand que deux département français, de :

    1) État "raciste et  d'apartheid",

    2) État "colonialiste".

    1) Je rappelle ceci à leur intention :

    Deux millions d'arabes sont citoyens israéliens, quinze députés les représentent actuellement à la Knesset, le parlement israélien. Ces citoyens peuvent même aller manifester dans la rue contre l’État dont ils ont la citoyenneté, et  en portant des drapeaux palestiniens ! Imaginez cela dans d'autres pays !!! 

    •Les noms des rues dans tout Israël sont inscrites en hébreu et en arabes.

    Salim Jurban, est membre permanent de la Cour suprême depuis 2004.

    Nawaf Massalha, fut vice-ministre des Affaires étrangères entre 1999 et 2003.

    Ali Yahya, Walid Mansour et Mohammed Masarwa,sont des anciens ambassadeurs.

    Major General Hussain Fares, est commandant de la police des frontières.

    Major General Yosef Mishlav, a été nommé chef de la sécurité intérieure entre 2004 et 2008.

    Sans compter les universitaires, hommes et femmes d’affaires, journalistes, avocats, médecins, stars des médias, bref, des arabes israéliens qui ont pignon sur rue.

    Par ailleurs, Ahinoam Nini, Juive d'origine yéménite, et Mira Awad, Arabe chrétienne de Galilée, ont toutes deux représenté Israël pour le 54e concours de l'Eurovision le 16 mai 2009 à Moscou.

    2) La qualification d'Israël d’État colonialiste ne résiste pas aux faits historiques suivants :

    En 1948, lors de l'acceptation par Israël du plan de partage de l'ONU, voici ce qu'il représentait sur la carte :

     

    •C'est à la suite des guerres que les arabes lui ont déclarées que l’État hébreu s'est agrandi, notamment : celle de 1948-1949, menée sous le slogan "Jetons les juifs à la mer", et celle de 1967.

    •Israël a rendu le  Sinaï à l’Égypte après la signature du traité de paix conclu avec lui en 1979.

    •Il s'est retiré unilatéralement de la Bande de Gaza en 2005.

    •Selon les accords d'Oslo signés par Israël, la zone A de la Judée Samarie est entièrement sous le contrôle de l’Autorité Palestinienne, qui y détient les compétences municipales, politiques, administratives, judiciaires et sécuritaires. D'ailleurs, comment les juifs peuvent-ils être colons en Judée Samarie, terre biblique ?

    Les pauvres journalistes qui qualifient Israël de régime d’apartheid, de raciste et de colonialiste ne sont, soit pas au courant de l’histoire et des faits, soit ils le sont, mais c’est alors beaucoup plus grave, docteur...

    David Frenkel

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • "Discussion fructueuse", avez vous dit...

    L’Iran a communiqué samedi avoir exécuté un jeune lutteur, Navid Afkari, pour le meurtre d’un fonctionnaire lors de manifestations contre le gouvernement voilà deux ans. Celui-ci avait été reconnu coupable d’« homicide volontaire » sur un fonctionnaire de la régie publique de l’eau à Chiraz, poignardé le 2 août 2018. Comme plusieurs autres villes d’Iran, Chiraz avait été le théâtre ce jour-là de manifestations hostiles au pouvoir et dénonçant la situation économique et sociale du pays. Amnesty international, a dénoncé dans un communiqué l’exécution « secrète » de Navid Afkari, la qualifiant de « parodie de justice » après un procès « manifestement inéquitable ». La sentence, annoncée début septembre, avait soulevée maintes protestations internationales après la publication d’informations affirmant que Navid Afkari, 27 ans, avait été condamné sur la base d’aveux extorqués sous la torture.

    En apprenant cette nouvelle, les simples pékins que nous sommes se sont alors demandés que pouvait donc signifier cette phrase reprise par l’ATS, après la rencontre de lundi passé entre notre Cher conseiller fédéral Ignazio Cassis avec son homologue Mohammad Javad1), je cite : «Paix, développement économique et droits humains – discussion fructueuse  ». Que cette discussion eut été fructueuse en ce qui concerne les développements économiques entre l’Iran et la Suisse, nul n’en doute. Mais en ce qui concerne les droits humains, épargnez-nous, monsieur Cassis, votre satisfecit. L’exécution de ce lutteur démontre avec force votre échec en la matière. Et la Paix, mais quelle paix ? On a appris hier, quelques jours seulement après votre soit disant fructueux entretien en Iran, que ce pays tentera après-demain, jour de la signature du traité de paix entre Israël-EAU, une attaque2). Décidément, le mirage verbal se cache bien sous la langue de bois.

    David Frenkel

    1) https://www.tdg.ch/berne-salue-une-discussion-fructueuse-sur-les-droits-humains-avec-teheran-620460789785

    2) https://www.jforum.fr/liran-tentera-une-attaque-le-jour-de-la-signature-israel-eau.html

     

    Lien permanent 2 commentaires
  • Ne comparons pas les provocations de "Charlie Hebdo" à ceux de l'humoriste Dieudonné !

    Ma lettre parue le 8 septembre passé dans la Julie :

    Une personne dans un des courriers des lecteurs (TDG du 5-6 septembre) met sur le même niveau de provocation «Charlie Hebdo» et l'humoriste Dieudonné. Or, à réfléchir, on ne peut mettre sur la même échelle, les caricatures de Mahomet d’un journal satirique et les sketchs sur la Shoah d’un comique de bas étage. Brocarder un prophète, même si cela peut heurter certaines gens, ne tue cependant personne. En revanche, railler l’horreur nazi, c’est tuer une deuxième fois ceux qui l’ont subie. Alors que les victimes de la Shoah sont des figures personnalisées d’un ensemble diabolique, la moquerie a tendance à les pousser dans les limbes du commun, et c’est en cela qu’elle les assassine derechef : elle leur enlève la vie de leur propre mort.

     

    Lien permanent 3 commentaires