Le blog de David Frenkel - Page 4

  • Prières au bord de l’eau...Le poétique virus ne nous fait pâlir, il nous fait jouir (XXVI)

     

    Moine en prière au bord de l'eau - Père Jacques Philippe

    Photo d'un moine en prière de Sabine Buisset

     

    Brisez-vous vagues à l’âme

    Sur le rivage d’un esprit ensoleillé

    Mourez sur le regard gai

    Expirez sur l’oreille affable

    Quand des figures humaines

    Lorsque des visages sereins

    Accueillent les mélancolies

     

    Écumez océan de misère

    La rage des miséreux

    Emmenez la bave des impotents

    A la barbe d’un ciel menaçant

    Puisez houles profondes

    Les peines des innocents

    Les détresses s’enfuient par les eaux

    Des crêtes elles s’envolent

    Calmez-vous mer de douleur

    Le malheur s’en est allé

    Clapotez joyeusement

    Le vent a emporté vos tourments

     

    Élevez-vous des fonds abyssaux

    Afflictions immenses submergées par les flots

    Prêtez l’oreille aux airs lugubres

    Le typhon siffle vos drames

    L’ouragan ébruite vos sanglots

    La tempête déverse votre furie

    Sous les nuages en pleurs

    Le malheur fouette la terre

     

    Retirez-vous marée de colère

    L’innocent glacier renouvelle votre sang

    Tant de ruisseaux bruissant la tendresse

    Tant de rivières murmurant la muse

    Alimentent les fleuves de félicité

    Ils édulcoreront les larmes amères

    Emplissant les joues creuses

    Mouillant les yeux désespérés

    Des têtes noyées par un torrent de misère

    Quand le cours d’une vie charrie l’infortune

     

    David Frenkel

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Voilà où nous mène la diabolisation d'Israël

     Manifestation anti-annexion en Belgique : Des belges chantent en coeur « Massacrons les Juifs »

    La vidéo, tweetée par l’auteur-compositeur belge Sarah Lambert, juive et sioniste (voir sous https://infos-israel.news/manifestation-anti-annexion-en-belgique-des-belges-chantent-en-coeur-massacrons-les-juifs/), montre une foule d’environ 500 manifestants brandissant des drapeaux palestiniens qui se rassemblent autour de la place du Trône à Bruxelles dimanche, pour protester contre le projet israélien d’imposer la souveraineté à environ 15% de la Judée et Samarie. Mais ce qui devrait faire frémir tout un chacun c’est cette vocifération de haine : "Idbach, Idbach el Yahud » Massacrons, massacrons les juifs (tiré du Coran). Comment peut-on de nos jours, au sus des autorités, émettre des cris de ralliement haineux appelant à l’extermination des juifs ? "Idbach, Idbach el Yahud », cet hurlement sanglant a été entendu par le passé durant le mandat britannique en terre d'Israël, après une cérémonie de prière des Arabes d'Hébron à Jérusalem avant les progroms de 1920. Ce slogan venimeux fut parfois accompagné d'actes de violence, tels que jets de pierre et coups de feu, comme lors des progroms de 1929 qui eurent lieu dans la ville sainte et à Hébron ainsi que durant l'attaque de la Légion jordanienne contre le  quartier juif de la vieille ville de Jérusalem en 1948.

    Les médias, à force de n’avoir de cesse de diaboliser Israël sous prétexte d’une soi-disant annexion, portent une large part de responsabilité dans la prolifération de l’antisémitisme.

     

     

    Lien permanent 6 commentaires
  • Comme disait le triste sieur Goebels : « Plus le mensonge est gros, plus il passe ».

    Voilà que la cheffe de la rubrique « Monde » de la Tribune de Genève, sous le titre Israël: la victoire du fait accompli nous ressort les stéréotypes mensongers de nombre de médias, à savoir que a) la Judée Samarie dont le nom est falsifié en Cisjordanie serait peuplée de colonies israéliennes, b) que ces territoires seraient palestiniens et qu’ils seraient occupés, c) et qu’Israël aurait recours au fait accompli. Comme disait le triste sieur Goebels, « Plus le mensonge est gros, plus il passe ».

    Je poserais donc à la responsable les questions suivantes :

    1) Qui parlait de fait accompli avant 1967, lorsque la Jordanie occupait la Judée Samarie ? Rappelons quand même à l'éditorialiste que lorsque la Judée Samarie était occupée par la Jordanie nul ne parlait d’y créer un État palestinien. Si le roi Hussein de Jordanie n'avait pas eu la mauvaise idée d'envoyer ses blindés et son aviation attaquer Israël en 1967, et avoir perdu, jamais Israël n'aurait envisagé la plus petite extension de son territoire pour des raisons de sécurité. De plus, dire que les israéliens, les juifs, colonisent la Judée Samarie, nom  à consonance juive, défie toute logique !!!

    2) Comment peut-on qualifier la Judée Samarie comme territoires palestiniens ? Celle qui a écrit l’article sait-elle qu’avant 1947, les juifs qui habitaient en Palestine (nom donné officiellement à la région par l'empereur Hadrien au IIe siècle, désireux de punir les Juifs de leur révolte en 132-135) étaient aussi nommés « Palestiniens » ?

    3) Et remémorons lui que la Jordanie a renoncé officiellement à la Judée Samarie en 1988.

    Puisse la Tribune de Genève, journal local par excellence, mettre l’accent sur des nouvelles de proximité et ne pas se mêler d’une géopolitique qui la dépasse. D’ailleurs, qui parmi les lecteurs s’intéresseraient à un territoire situé à trois mille kilomètres de chez lui, et qui n'est guère plus grand qu’un département français ? S’il s’y intéressait, il porterait plutôt son intérêt sur l'annexion et l’occupation des territoires situés en Europe comme la Crimée et Chypre Nord. A ce propos, à quand un éditorial de la TDG ?

    Lien permanent 1 commentaire