ême

  • Monsieur Pierre Kunz : l'antisémitisme est un cas à part

    "Le gauchisme culturel voit… de l’antisémitisme… partout", lis-je sur le le dernier billet de Pierre Kunz. Oui, effectivement, on le voit partout car il est partout, et cela de tous temps . Nul besoin pour cela de se réclamer du gauchisme, il suffit de garder les yeux ouverts, par exemple,  sur l’actualité française passée ou présente, et d'en tirer quelques images.

    °Selon l’histoire,  le capitaine Dreyfus, parfaitement intégré dans la société française fut lors de son procès pris à partie par la foule qui scandait : « À bas le juif ! » ou « Mort aux juifs ! ».

    °En 1967, Charles de Gaulle s'est fendu de cette phrase antisémite : «le peuple juif, peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur»

    °A l’époque actuelle, il suffit qu’une Miss Provence fasse part de ses origines israéliennes pour que les gens sur les réseaux sociaux écrivent des commentaires du genre "la politique hitlérienne, n’aurait pas été ambitieuse à l’égard des juifs".

    °Comme « la peste noire avait surexcité la haine et la furie contre les Juifs », la pandémie de coronavirus suscite un déferlement de propos racistes et antisémites, écrit Marc Knobel, historien et directeur des études du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

    °En lisant le journal du Dimanche du 20 décembre passé, on tombe sur une photo d’un agent de mannequin français, portant une casquette sur laquelle est inscrit "Israël Army"; celui-ci est soupçonné dêtre impliqué dans l’affaire Epstein, l’affaire criminelle mettant en cause un homme dont le nom indique qu’il est juif. Pourquoi l’agent n’a-t-il pas posé avec une des casquette d’autres armées ? Avoir choisi l’armée juive n’est pas innocent !

    Alors, Monsieur Kunz, ne mettez pas sur le même plan les perversions des relations humaines, telles que le racisme, la xénophobie, le sexisme, etc, que la gauche combat et l'antisémitisme, ce fléau ancestral qui sévit encore dans toutes les familles politiques. La simple différence entre la droite et la gauche est que cette dernière prend appui sur ce quelle considère être une dérive de la politique israélienne pour éructer un antisémitisme sournois. Le déchainement antisémite contre Miss Provence en est une des preuves. Même l'extrême droite n'a jamais cultivé ce palestinien qui permet à la gauche de houspiller Israël sans passer pour un antisémite. La gauche n'organise aucune manifestation pour dénoncer le génocide de certaines ethnies minoritaires comme les Ouïghours, par exemple.

    David Frenkel





    Lien permanent 1 commentaire